Les Jeux videos essences d’un monde virtuel

C’est avec passion que de nombreux jeunes gens à travers toutes les contrées et chemins environnant de ce qu’on appelle la terre, et qui disposent d’une connection internet, se perdent et s’amusent sur les jeux videos y8. Chevalier d’un jour ou d’une nuit, vampire égocentrique, magiciens affolé, voleur des sables du templier, écureuil à la recherche de sa noisette, pêcheurs de requins à pointes noires des Bahamas, motard avant-gardiste, ou automobiliste sans remords, les jeux videos nous offrent avec passion une échappatoire monumentale à notre vie réelle. Nous pouvons nous perdre dans des labyrinthes exigus, ou bien danser sans retenu, dans un monde autre et pourtant qui nous appartient. Mourir milles fois et puis recommencer, parfois s’endormir devant la télévision. Etre femme, homme, oiseau, ou mammouth, capturer des dinosaures ou être assassin ou espion, les mondes du jeux videos sont sans limites et offre une catharsis exutoire à ceux qui en sont adeptes. Il nous faut trouver les quêtes les plus insensées, se démultiplier, avoir des armes sans noms et gigantesque, tirer à l’arc avec précision sans jamais s’arrêter, défier des hordes de zombies mal fringués. D’un ordinateur ou d’une console de jeux, nos mains et nos yeux sont reliés à ce monde virtuel et pourtant, presque trop réel. Combien choisissent cet échappatoire pour oublier l’ennui morose d’un quotidien dilapidé ? Combien survivent grace aux jeux videos ? Et combien sombrerait dans l’ennui fou si le jeux video n’était plus ?

Les Jeux videos peut-être réalité obscure

Quand est-ce que le jeux video devient dangereux ? Peut-être quand la passion prends le pas sur la vie réelle et qu’on en oublie de se nourrir ou de sortir dehors ou le soleil rayonnent et la vie passe sur un écran de fumée. Quand il devient difficile de se faire des amis sans écran interposés. Quand tout autour de nous meurs et les fleurs fanent sans que l’on semble le remarquer. Il faut savoir discerner et équilibré entre le réel et le virtuel pour ne pas sombrer. Quand cela est fait avec grâce les qualités du jeux videos nous aident et nous conviennent. Il est pour le moins relaxant de se concentrer sur d’autres choses que notre réalité, de s’échapper et d’être formidable, d’être immortel. De ne jamais mourir et d’être victorieux. De construire des villages et des chateaux, d’élever des hordes d’oiseaux sauvages, de pouvoir renaître différents, changer de sexe, de nez, de coupe de cheveux et de vêtements à l’infini. De faire des quêtes exaltées, sans fins et où l’on est toujours récompensé. D’être riche sans effort et de pouvoir tout acheter, les plus belles voitures, les hotels particulier, des bateaux à voiles, des Yatch colorés. Le succès virtuel est le plus facile d’accès et l’on en oublie même parfois la misère dans laquelle on peut se trouver. Pourtant il est mieux parfois, bon parfois d’oublier et d’être champion d’arène chaque nuit, de battre des lions sans sourciller, de se sentir puissant et maître du monde. Quand bien même celui-ci ne serait que virtuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici