[04.02.2009 09H00 ] Mistusbishi déserte....

Mitsubishi Motors a annoncé mardi son retrait total des compétitions de rallye, à commencer par le Dakar qu'il a remporté 12 fois. Stéphane Peterhansel, Luc Alphand, Hiroshi Masuoka et Nani Roma n'ont plus de volant et la question se pose maintenant de savoir si Volkswagen ne va pas suivre.

Après vingt-six ans d'assiduité ininterrompue aux rallyes-raid et au Dakar en particulier, Mitsubishi Motors a décidé mardi de ne plus engager d'équipe officielle dans les compétitions, en raison de la crise économique mondiale qui a grevé sérieusement ses résultats financiers.

"La soudaine détérioration de l'économie mondiale oblige notre entreprise à surveiller plus étroitement ses ressources" , a expliqué le groupe dans un communiqué. Le constructeur japonais prévoit un déficit net de ses comptes sur l'année en cours, arrêtés au 31 mars 2009, à 60 milliards de yens soit 500 millions d'euros.

Depuis le 5 décembre dernier, c'est donc l'hémorragie dans la représentation sportive japonaise. Honda avait annoncé ce jour là son retrait de la Formule 1, suivi de près par Subaru et Suzuki en WRC et Kawasaki en MotoGP. Honda pourrait formaliser prochainement sa sortie de toutes les compétitions mondiales moto exceptée le MotoGP.

Le renoncement de Mitsubishi au Dakar, une compétition qu'elle a remportée à 12 reprises dont 7 consécutives de 2001 à 2007, va plus particulièrement toucher la France puisque c'est la structure de Dominique Seyries qui engageaient les célèbres Pajero. Pour le patron français, le coup est terrible. En effet, suite à l'annulation du Dakar 2008 pour raison de sécurité, il avait enfin pu aligner après de couteux développements un nouveau modèle à moteur diesel. Le but était d'écrire une nouvelle page d'histoire de la marque, mais c'est Volkswagen qui avait été le premier vainqueur avec cette technologie le mois dernier à l'arrivée du Dakar, à Buenos Aires.

L'édition 2009 avait d'ailleurs tourné au fiasco, avec une seule victoire d'étape pour l'Espagnol Nani Roma et les abandons prématurés des autres trois équipages emmenés par les Français Stéphane Peterhansel et Luc Alphand et le Japonais Hiroshi Masuoka, tous avant vainqueurs.

Ayant atteint son objectif, Volkswagen avait engagé une réflexion sur l'opportunité de poursuivre son implication au Dakar, étant tenté par la future réglementation -encore flou- du WRC, basé exclusivement sur des S2000 à partir de 2011. Ce retrait de Mitsubishi pourrait bien accélérer son départ, dépourvu d'adversaire "d'usine".

 

[03.01.2009 11H00 ] Fox Sports, une couverture digne de la Cinq...

6 Heures de Direct sur Fox Sports Latina : Incroyable...

Presentación oficial Rally Dakar 2009
Presentación oficial Rally Dakar 2009
 

Autres Vidéos :

 

 

[03.01.2009 10H00 ] 500 000 personnes à acclamer le défilé : certains diront que le Dakar ne plait pas !

C’est du jamais vu dans l’histoire du Dakar. Pour leur défilé dans les rues de Buenos Aires, la veille du départ, les concurrents ont reçu les vivas d’une foule considérable.

D’habitude, on ne rencontre ces foules que sur le Tour de France. Comme à Londres en 2007, le Dakar a soulevé l’enthousiasme de plusieurs centaines de milliers de spectateurs dans la capitale argentine. Chez ASO, on évalue cette affluence à 500 000 personnes. La marée humaine s’étend de la Rural à l’obélisque de l’avenue du 9 juillet puis jusqu’au parc fermé. Du jamais vu pour les organisateurs mais aussi pour les engagés, véritablement happés par la foule comme dans une montée de col.

Franck Cornille n’a pas manqué de faire à son tour le rapprochement avec le Tour de France. "C’est l’Alpe d’Huez ! On s’attendait à du monde mais pas autant, raconte le motard du Team 100% Sud Ouest. C’est extraordinaire. Les gens sont venus pour faire la fête, ça donne du baume au coeur pour la suite. J’ai eu des frissons en voyant les enfants venir nous toucher quand on s’arrêtait. C’est un rêve de gosse pour nous de voir le regard de ces enfants."

Ce témoignage, on l’a entendu dans toutes les bouches. L’émotion était au rendez-vous pour tous ces amateurs. Un moment fort qu’on ne vit qu’une fois. Unique ! Pour les pros, certainement impressionnés eux aussi, ce passage ne fait que confirmer le succès des sports mécaniques en Amérique du Sud. On espère simplement qu’aucun incident ne viendra ternir cette formidable entrée en matière. Que la fête reste belle !

[02.01.2009 09H00 ] Reportage Eurosport : enfin des images

16H00 Aujourd'hui : reportage d'une heure sur les reconnaissances du Dakar 2009. A voir Absolument paysages magnifiques et perception de la difficulté de cette édition.

23H00 : 30 minutes de reportage sur les Vérifications

[02.01.2009 09H00 ] Vidéo Dakar J-2 & J-1

 

 

 

 

 

[31.12. 2008 11H00 ] Delaunay très courtisé

Delaunay est tres courtise

Sébastien Delaunay souffrira moins de l'altitude que nombre de concurrents du Dakar lorsqu'il s'agira de grimper en spéciale à plus de 3 000 mètres, au cours de la 7e étape entre Mendoza en Argentine et Valparaiso au Chili. À peine avait-il terminé les vérifications techniques au Havre fin novembre que le natif d'Emanville près de Pavilly a pris la poudre d'escampette pour aller faire sa trace dans la poudreuse d'Avoriaz, la station haut-savoyarde où il officie comme technicien du ski, son métier en hiver depuis maintenant six ans. « Je vais faire pas mal de ski de fond, disait-il début décembre. La connaissance de la montagne sera précieuse cette année dans les Andes, par exemple au niveau de la topographie, pour trouver les bonnes vallées et franchir les rivières. »

Sébastien Delaunay, 27 ans, aurait dû disputer l'édition 2008, annulée devant les menaces terroristes en Mauritanie, aux côtés de Jérôme Rivière, une pointure de la discipline (19 Dakar). « J'avais eu l'occasion de le disputer auparavant mais c'était au sein d'écuries où il y avait un vrai risque de devoir abandonner en début d'épreuve. J'ai préféré attendre pour me donner des chances de réussir. »

Cette année, le Normand n'est pas resté les deux pieds dans le même sabot. Cet été, il a participé à la Transorientale entre Saint-Pétersbourg et Pékin, en tant que navigateur à bord du camion Mercedes du Team Hardy Racing. « J'avais envie d'essayer… C'est une autre façon de faire un rallye. Je ne dis pas que je ne retenterai pas l'aventure mais il est évident que je préfère les voitures. »

Le Seinomarin a également pris part au Shamrock, le rallye du Maroc, en septembre, avec à la clé une 18e place et un bel éloge de son coéquipier Gérard Sicre. « Je lui souhaite de trouver un pilote plus doué que moi car il le mérite vraiment. »

« Dans les quinze premiers »
Longtemps, le Normand a pensé qu'il allait participer au prochain Dakar aux côtés de l'Américain Ronn Bailey avec lequel il participe régulièrement à des manches du championnat nord-américain des Baja (courses dans les déserts, notamment dans le Nevada). « Nous devions courir avec Robby Gordon sur un Hummer mais la marque avait émis des doutes sur sa participation. Comme je n'étais plus sûr de partir, je me suis mis sur le marché. »

Sébastien Delaunay n'a pas longtemps patienté avant de recevoir des propositions. « J'avais le choix », certifie-t-il. Il a même été approché par le Havrais Nicolas Gibon. « Il me demandait de l'argent pour courir avec lui. Ce n'est pas habituel pour moi, c'est plutôt les pilotes qui m'en proposent… »
Le Haut-Normand a finalement été emballé par le projet novateur du Corrézien Jean-Paul Reparat, 56 ans. Ce chef d'entreprise dans la métallurgie a tout simplement fabriqué pendant deux ans, avec le concours d'amis, son propre buggy Isuzu au châssis uniquement constitué d'inox. « Ce côté fait main m'a tout de suite attiré, explique le Normand. C'est dans le même esprit que ce que faisait Jean-Louis Schlesser à ses débuts. »

Ce buggy atypique, à la fois souple et lourd, devrait voler au-dessus des nids de poule. En tout cas, l'équipage normando-limousin n'a pas l'intention de lézarder. « Cette voiture a un énorme potentiel. Nous prenons le départ pour gagner en deux roues motrices et terminer dans les quinze premiers du général. »


ALAIN GESLIN

source http://www.paris-normandie.fr

 

[31.12. 2008 10H00 ] Vidéo Dakar 2009 J-3

 

 

 

 

[30.12. 2008 16H00 ] Hors Sujet : a vous de juger !

Africa race, que doit-on penser...

Guerre ASO Africa Race, faible nombre d'engagés seulement 24 véhicules (12 autos, 8 motos et 4 camions), Rene Metge au commande après une magnifique Transorientale mais un bilan financier déposé.

Fiasco ou future grande course...

L'avenir, nous le dira ...

Mais à la veille du départ en Argentine Chili, nous sommes sûrs d'une seule chose : Le Dakar reste la plus grande course du monde.

En ce qui me concerne, je pense que cette édition en Amérique du Sud restera d'anthologie, ne serait ce que par l'originalité du parcours, et sa nouveauté.

Révons un peu ... d'un Dakar en Australie ou en Afrique du Sud avant un retour sur un tracé plus traditionnelle.

Et observons ce duel David contre Goliath qui se joue devant nos yeux. (duel peu équilibré, il est vrai)

En attendant une saison de rallye Raid 2010, un peu plus structuré. (2009 est déjà entamée)

 

[30.12. 2008 16H00 ] DAKAR : une inconnue, l'altitude


Le premier Dakar couru hors d'Afrique va se singulariser, du 3 au 18 janvier, par des passages en haute altitude. Comment les équipes de pointe se sont-elles préparées ?

SpEciales andines

L'immense boucle de 9574 km, dont 5652 de spéciales, au départ de Buenos Aires, la capitale de l'Argentine, traversera deux fois la cordillère des Andes. Dès la sixième étape, avec les premiers lacets andins, les moteurs risquent de souffrir à plus de 3000m d'altitude.

Toujours chaud

Si les conditions de températures seront analogues à celles connues sur le Dakar africain avec un été austral poussant le mercure allègrement au-dessus de 40°C, la raréfaction de l’oxygène sera une première pour la mécanique, autant que pour les hommes. "On a pu tester nos moteurs en altitude, en Sierra Nevada et au Maroc", explique le patron du team Mitsubishi Dominique Serieys, "ils ont donné pleine satisfaction."

Stage dans le Jura

Pour ses équipages, qui brigueront une 13e victoire dans le roi des rallye-raids, l'ancien copilote de Bruno Saby, vainqueur du Dakar 1993, avait prévu une préparation très spéciale avec séjour en milieu hypobare dans le Jura, à l'instar des cyclistes ou des coureurs à pied. "L'altitude et la chaleur vont faire perdre de l'efficacité aux moteurs", affirme-t-il. "Nous devons y être préparés."

Du classique pour Yamaha

Les exigences en terme d'effort physique et de lucidité sont toujours plus importants à moto. Mais du côté de Yamaha, aucune disposition particulière n'a été prise. "La course restera quasiment identique à ce que l'on a eu dans le passé", affirme Franck Helbert, du team Yamaha. Quant à l'écurie dominante, KTM, elle a laissé carte blanche à ses pilotes pour leur préparation. Cyril Despres a sillonné les sommets des Pyrénées. "Mon corps répond plutôt bien", affirme le tenant du titre.

http://fr.motorstv.com

[30.12. 2008 11H30 ] Vidéo Dakar J-4

 

 

 

 

[29.12. 2008 14H00 ] Team Mitsubishi, découverte d'un métier de l'ombre....

GaElle Jakubowksi, la "stickeuse" de Mitsubishi

PONT-DE-VAUX, Ain, 29 décembre (Reuters) - Peintre en lettres n'aimant pas faire de bulles, Gaëlle Jakubowski est chargée de coller les noms de 12 sponsors sur toute la caravane de l'écurie rallye raid Mitsubishi, où ses collègues la surnomment la "stickeuse".

Après des études de graphisme, cette Alsacienne de 35 ans pose depuis 1999, au centimètre près, "avant chaque course environ 80 stickers sur quatre voitures de course, sept voitures et sept camions d'assistance".

Chaque véhicule nécessite deux jours de travail ponctués "par un petit pincement au coeur" quand la voiture roule ensuite des mécaniques sur la piste.

Cutter à la main pour découper ses lettres, saisir les autocollants avec doigté et surtout chasser la moindre bulle disgracieuse, la "stickeuse" habille chaque centimètre du toit, du capot, des moustaches, des ailerons ou encore des arceaux et des portes.

"Le souci est de bien harmoniser les couleurs, notamment les fonds de tel ou tel autocollant, de bien placer tous les noms afin qu'ils soient tous bien lisibles. L'ensemble doit être joli aussi bien à l'arrêt qu'en mouvement", explique-t-elle.

Alors, quand un photographe la complimente sur sa décoration, cette grande discrète pique un fard et s'avoue "quand même un peu flattée".

Contrairement aux autres membres de l'écurie, Gaëlle Jakubowski n'habite pas dans l'Ain.

Sentimentalement attachée à la Bavière, elle vient spécialement de Munich, "en général trois semaines avant le début de chaque rallye", pour habiller ses voitures.

Née "dans la passion de l'automobile", elle la cultive à sa manière et reste discrète sur son parcours ou ses attaches dans le milieu.

Tout juste glisse-t-elle "une 63e place en 1995 ou 1996" comme copilote sur le rallye de Monte-Carlo au côté de Georges Houel, figure aujourd'hui disparue du sport automobile.

Seule femme de l'atelier à Pont-de-Vaux, la "stickeuse" baigne "depuis 15 ans" dans ce milieu d'hommes.

"Notre cohabitation se passe super bien. Je n'ai jamais été cassée. D'ailleurs, j'ai même souvent l'impression d'être couvée. Ils sont toujours prêts à m'aider", dit-elle.

Jamais elle n'est allée sur le Dakar.

Depuis toujours, elle suit les rallyes à la trace à travers la presse.

De plus en plus, "même sur circuit", elle raconte son stress "de voir rouler les gens que j'aime".

De Munich, Gaëlle Jakubowski suivra donc encore ses voitures gagner leurs lettres de noblesse sur le prochain Dakar, en Argentine et au Chili en janvier.

source http://fr.reuters.com/

[29.12. 2008 11H00 ] Mitshubishi investit...

Mitsubishi parie sur l’avenir

En dépit de la crise, la firme japonaise inaugurera dans quelques semaines son centre technologique

C’est un immense bâtiment de 5000 mètres carrés implanté en retrait de la route qui relie Pont-de-Vaux à Replonges. Le terrain de l’Acti parc est implanté sur la commune de Boz, mais appartient à la communauté de communes. «C’est elle qui aménage et construit pour un investissement de 3,9 millions d’euros» précise Dominique  Serieys, le directeur général et sportif de Mitsubishi Motor Sports, la branche compétition de la firme niponne. «Nous ne serons que locataires».

Partagé entre l’angoisse d’un départ imminent pour Buenos Aires où Mitsubishi entend défendre son invincilité sur le Dakar et une impatience tout aussi palpable à l’idée d’emménager dans ses nouveaux locaux, Dominique Serieys plaisante sur la seule condition imposée aux entreprises qui se relaient sur le chantier en cette mi-décembre. «La clim devait être réversible sur l’ensemble du site, nous voulions de manière impérative du matériel Mitsubishi électrics. C’est un peu normal...» La visite guidée peut commencer. «Nous avons travaillé pendant un an et demi sur les plans, avec le souci de rendre plus productif notre outil de travail, tout en optimisant le concept d’ingénierie fonctionnelle». Alors que les artisans s’activent à terminer l’isolation des locaux, la pose des sols en résine ou la peinture des cloisons, MMS s’apprête à faire un bond dans la modernité, à un kilomètre seulement, à vol d’oiseau, de son site historique du Petit Faubourg. «Un rectangle de 150 mètres de long sur 20 de large» rappelle Dominique Serieys sans la moindre nostalgie. Dès le hall d’entrée, le visiteur est saisi par la luminosité des lieux. A gauche: le bureau d’études et de développement. A droite, les bureaux des différents membres du staff tecnhique, président compris. A travers les cloisons vitrées, le contact est visuel et permanent, d’un bout à l’autre de cet ensemble de 480 mètres carrés où l’accès sera sécurisé puisqu’on y concentrera toute la matière grise. Une unité centrale qui donnera accès, à droite au magasin, et à gauche à l’atelier.

Le magasin représente à lui seul l’équivalent de deux gymnases: il est destiné à la présentation des véhicules et au stockage des pièces détachées.

L’atelier, lui, est décliné en sept postes de travail de 50 mètres carrés chacun disposés en U, pour la mécanique, la carrosserie, la chaudronnerie, le travail sur les matréiaux composites, etc. On y trouvera également un four et une salle blanche pour le ponçage, où l’air sera totalement filtré. «Nous avons fait un gros effort sur les conditions de travail,  l’hygiène et la sécurité» commente Dominique Serieys, «chacun de ces postes sera en outre éclairé par la lumière extérieure».Au total, 43 personnes sont prévues sur le site.Elles seront à pied d’œuvre dès la fin du mois de février pour le démontage et la révision des véhicules rentrés de ce Dakar 2009 et prêtes à repartir de plus belle pour boucler le calendrier de la saison...

Emmanuel Marquez

http://www.leprogres.fr


Le patron est confiant

Osamu Nakayama, le président de MMS, exulte. « Wonderful! » s’exclame-t-il après la visite du chantier. Alors que Honda vient de choisir de se retirer de la Formule 1, que Suzuki et Subaru ont tout juste de décider d’en faire autant sur les rallyes, M.Nakayama se veut, au contraire, résolument optimiste pour l’avenir. De l’industrie automobile en général, des rallyes-raids en particulier. « Si nous n’étions pas confiants, nous ne nous lancerions pas dans ce centre technologique. C’est une décision hautement stratégique, même s’il faudra sans doute attendre trois ans avant de faire le point sur la situation générale, et sur la clairvoyance de cet investissement ».

 

[29.12. 2008 11H00 ] Vidéo Dakar J-5

 

 

 

[28.12. 2008 11H00 ] Vidéo Dakar J-6

 

[26.12. 2008 15H30 ] Eric Vigouroux sur Hummer avec son petit (Grand) Alex

Dernière minute, c'est confirmé!!!!!!!!!

Eric VIGOUROUX et Alex WINOCQ participerons au DAKAR 2009;

Je cite Eric:

"Bonjour à tous,

J'ai l'immense plaisir de vous confirmer ma participation au volant d'un Hummer officiel du Team Robby Gordon avec qui je ferais équipe pour la première fois. Pour couronner le tout, mon Alex fera bien partie de l'aventure.

Après la séance d'essais de jeudi dernier qui s'est très bien déroulée, la seule chose que l'on me demande pour le moment c'est de prendre un avion dimanche prochain et d'emporter avec moi ma trousse de toilette et quelques effets personnels (une grande première pour moi!) Puis direction Buenos Aires en Argentine et le 3 janvier et c'est parti! C'est énorme, une opportunité aussi exceptionnelle qu'inattendue!..."

Merde et encore merde à cet équipage ami

[26.12. 2008 15H00 ] Retransmissions Dakar 2009

Le Dakar sur France TElEvisions

Comme chaque année, la formidable aventure humaine du Dakar se montre et se regarde sur France Télévisions. France 2, France 3 et France 4 se relayent pour montrer, en détail, fortunes et infortunes de course des concurrents, champions ou amateurs.

E Sur la route des Andes

Présenté par Gérard Holtz.

Du 5 au 17 janvier (sauf le 10/01). De 18h15 à 18h45 (sauf le 17/01, de 18h20 à 18h50).

Trente minutes d’images sur l’étape du jour, avec l’arrivée de la spéciale en direct et des reportages sur ces nouvelles contrées du Dakar.

F Le Journal du Dakar

Présenté par Gérard Holtz.

Du 3 au 17 janvier (sauf le 10/01). De 20h05 à 20h10 (sauf le 3 et le 4 janvier, de 20h12 à 20h17).

Récit et résumé de l’étape du jour des professionnels comme des amateurs. Interviews et classements complètent le résumé des moments forts de la journée.

D Bivouac

Présenté par Gérard Holtz.

Diffusion sur France 4 du 5 au 17 janvier (sauf le 10/01) en deuxième partie de soirée. Rediffusion en troisième partie de soirée sur France 2.

Le journaliste et son équipe seront immergés dans l’univers du Dakar pour coller au plus près de l’actualité de la course. Joies, galères, entraide  : les dessous du Dakar en vingt-six minutes.

Toutes les émissions sont réalisées par Lionel Wetzer qui apportera sa patte et son expérience du Dakar. Une nouvelle vision du Dakar, une nouvelle ambiance, des images et des musiques plein la tête !


 

[26.12. 2008 14H00 ] De Rooy en piste


[26.12. 2008 14H00 ] Robby Gordon is ready

 

 

 

[26/12/2008 14H00] La Smule toujours en course

Le 3 janvier, sur un buggy, le Calvadosien Etienne Smulevici vivra la grande aventure du Dakar, version latino-américaine, de Buenos Aires à Santiago du Chili.

Pour qu'il manque le départ d'un Dakar, il faut vraiment un coup dur. Ce fut le cas l'an passé. « L'organisation a bien fait d'annuler, en suivant les recommandations du Quai d'Orsay, se souvient-il. Cela aurait été de la folie de maintenir le rallye... »

Après 25 participations consécutives, Etienne Smulevici a donc connu un break forcé. Pour autant, il n'a perdu ni son temps, si son enthousiasme pour le rallye-raid. « Mes sponsors m'ayant suivi, je me suis rabattu en juin sur la Transorientale Saint-Pétersbourg - Pékin ». Avec bonheur, puisqu'une place de 9e au scratch l'attendait en Chine et un podium en 2 roues motrices.

Sur sa lancée, le citoyen de Villerville a enchaîné avec le rallye du Maroc, scellé par un nouveau podium et une 7e place au scratch. Pour l'occasion, Etienne Smulevici a ouvert un nouveau chapitre en changeant de copilote. Désormais, le road-book est tenu par Jean-Jacques Martinez, « qui fut le pilote de mon véhicule d'assistance rapide jadis, quand j'étais chez Mitsubishi, mais qui n'avait plus couru depuis 1992... »

À compter du 3 janvier, le tandem peaufinera sa complicité sur le 30e Dakar. À 61 ans, Smulevici transmettra sa ferveur de vrai-faux débutant. Le compteur tourne, sans qu'il songe à lever le pied du champignon. Le transfert du Dakar en Amérique du Sud n'a fait que renforcer son impatience. « Je suis triste de ne pas retrouver nos amis africains, mais excité par ce nouveau parcours. On redevient des pionniers ». Dakar 2009.

Sur un Buggy Porsche

Le nez dans ses repérages, le pilote de la Côte fleurie cite avec gourmandise « la Patagonie magique, la traversée de la Cordillère des Andes, le désert de l'Atacama et ses dunes géantes, Valparaiso, l'arrivée à Buenos-Aires le 17 janvier... »

Pour mettre toutes les chances de son côté, il a encore amélioré le Buggy Porsche avec lequel il a remporté la Baja espagnole et le rallye des Pharaons en 2007. « De petits détails de vie dans l'habitacle. Comme on n'a pas de pare-brise, on roule avec un casque hermétique et j'ai connu des problèmes de déshydratation en Chine. On a imaginé un tuyau dans la mentonnière, avec une pompe actionnée au volant ».

Smulevici, adepte du footing et de la muscu, s'est préparé à tout : la chaleur de l'été austral, le froid des passages à 3600 m d'altitude. Fort de son métier consommé, il a placé la barre haut. « J'ai déjà fini deux fois 16e, en 1993 et 2004. J'aimerais entrer dans le Top 15 et faire un podium dans ma catégorie ». Présomptueux, Smulevici ? Non, plutôt conscient d'avoir une carte à jouer, car « 95 % des engagés n'ont jamais roulé dans ces parages, alors... »

source www.maville.com


[26/12/2008 09H00] Vidéo Dakar 2009 J-9 & J-8

 

 

 

 

 

[24/12/2008 11H00] Un Champion du Monde sur le Dakar : Yvan Muller en solitaire

Pour Yvan, le défi est double : conduire et naviguer. Dans un des Buggy monoplace Désert Cup du SMG et au couleur de TOTAL, l'homme devra assurer mais son entourage avoue : « Que si la machine est fiable et performante, Yvan sera parmi les plus rapides. » Ce compétiteur dans l'âme, au caractère entier est un fonceur, un battant et surtout… agile ! Or, sur le « Dakar » de l'Amérique du Sud, les difficultés seront moindres comparativement aux habituelles africaines, les pistes sont majoritairement rapides au point d'imaginer Yvan Muller parmi les meilleurs.

source www.raid-live.com


[24/12/2008 09H00] Vidéo Dakar 2009 J-10

 

 


[23/12/2008 09H00] Vidéo Dakar 2009 J-11

 

[22/12/2008 09H00] Vidéo Dakar 2009 J-12

 

 

 

[21/12/2008 11H00] Team Biscauto : Grand Mère est arrivée

Parmi les nombreux cargos qui arrivent quotidiennement au port de Delta Dock, à une centaine de kilomètres de Buenos Aires, le Grand Benelux était attendu pour la fin de sa mission spéciale : transporter les véhicules des concurrents européens du Dakar 2009, partis du Havre le 2 décembre. C’est à 4 heures du matin, dans la nuit du 17 au 18 décembre, que le bateau a pu être amarré et que le déchargement des 820 véhicules qui l’occupaient a pu débuter. Entre 7h00 et 22h00, 13 équipiers de l’organisation du Dakar, ainsi qu’une cinquantaine de dockers, se sont chargés de vider les cales du Grand Benelux. Au moment de dresser l’inventaire, seuls quelques pneus dégonflés ou batteries à plat ont ralenti le rythme d’évacuation. Tous les véhicules ont ensuite été placés dans un parc fermé, où les concurrents viendront les récupérer les 30 et 31 décembre prochains.

http://www.biscauto.com/

 

[21/12/2008 11H00] Team OMEGA : ils sont prêts...

Ils sont prêts, prêts à affronter l'inconnu, prêts à se surpasser, pour la quatrième fois de la jeune existence du Team Oméga, ils vont partir pour de nouvelles aventures sur un nouveau parcours, à la découverte d'un continent fascinant.

De gauche à droite : Jean-Marc Despujols, Lilian Longy, Michel Turon-Barrère, Jean-Marc Monbeig, Jean-Marc Ayala, Patrice Couillet (en partie masqué), Joel Clevenot, Franck Puchouau, Yann Clevenot. Il manque Luc Fertin et Guillaume Martineau sur la photo.

http://www.sportpau.com/

 

[21/12/2008 09H00] Vidéo Dakar J-14 & J-13

 

 

 

 

 



[19/12/2008 09H00] Vidéo Dakar J-15

 

[18/12/2008 09H00] Vidéo Dakar J-16

 

 

[17/12/2008 11H00] Vidéo Dakar - 17

 

 

 

 

[17/12/2008 11H00] Dakar - 80 camions MAN engagés dans le rallye Dakar 2009

Les favoris pour la victoire du rallye Dakar se lanceront avec des camions MAN. Cette aventure tout terrain se déroulera du 3 au 18 janvier 2009. De nombreuses équipes de course font confiance aux camions-ateliers MAN.

La 30ième édition du rallye Dakar mènera pour la première fois non à travers les déserts d’Afrique mais les montagnes d’Amérique du Sud. La participation au rallye le plus difficile du monde suppose ainsi au préalable un voyage en mer de quelque cinq semaines, en direction d’Argentine. Les camions MAN se trouvent actuellement sur des ferrys en partance pour Buenos Aires. De là, les participants s’élanceront le 3 janvier. Au Dakar 2009, MAN représentera de loin le plus gros contingent de camions de rallye en compétition et de camions-ateliers tout terrain. 30 camions sont engagés dans la compétition pour la victoire au Dakar, comme camions de course ou camions-ateliers les plus rapides. Dans les équipages du rallye interviennent 50 autres camions tout terrain, permettant aux équipes de transporter leur équipement d’une étape à l’autre.

Franz Echter et Hans Stacey pilotent les camions en compétition

Le Dakar 2009 est une course qui s’étend sur plus de 9 500 kilomètres à travers le Sud de l’Argentine, via les Andes en direction du Chili et du Haut Nord et avec retour à Buenos Aires. Les épreuves proprement dites de la compétition sur pas moins de 5 650 kilomètres doivent être enlevées au pas de course. Deux camions de course MAN avec assistance de l’usine participent à la course du Dakar 2009 en Amérique du Sud. Les deux bolides du rallye sur la base d’un MAN TGS 18.480 4x4 ont été conçus et mis sur pied par l’équipe hollandaise du rallye MAN « MAN WITH A MISSION 2 ». Franz Echter, technicien des essais MAN, n’est pas seulement le spécialiste le plus rapide de la maintenance en déplacement mais conduit également depuis 2006 l’un des deux camions en compétition de l’équipe de rallye MAN. Son camion de course partira avec le numéro 507.

Hans Stacey figure parmi les principaux favoris du rallye dans la catégorie camions. Il pilote le deuxième camion de compétition de l’équipe de rallye MAN qui porte le numéro de départ 500. Hans Stacey peut se prévaloir d’une large expérience dans des conditions de rallye très diverses. Pour gagner des rallyes dans le désert tel que le Dakar 2007 dans sa forme originelle, une large expertise en matière de sable s’impose. Lors du Central Europe Rallye 2008 en Hongrie et en Roumanie, il s’agissait par contre, sur des étapes en comparaison plus courtes, d’un combat acharné pour gagner quelques secondes, alors que le rallye de 16 jours de la Transorientale Saint-Pétersbourg - Pékin exigeait en premier lieu des qualités dignes d’une équipe de marathon. Ce Hollandais, aux talents multiples, a triomphé sur l’ensemble des trois rallyes et apporte ainsi un supplément d’expérience pour ce nouveau type de terrain.

Avec un MAN TGS 18.480 4x4 proche du modèle de série, le Néerlandais Geert Verhoeven suit, avec le navigateur Peter Willemsen et le mécanicien Johann van Gestel, les deux bolides Stacey et Echter dans les épreuves du rallye. Ce camion-atelier rapide est doté à bord d’un pack de réparation de secours et porte le numéro de départ 526.

 

[17/12/2008 09H00] Un Sherpa au Dakar 2009

A l'occasion du prochain Dakar, Renault Trucks engagera une version « civile » du Sherpa développé par Renault Trucks Défense. Une mise en bouche pour ce véhicule hors normes qui affrontera les 30 000 km séparant le Cap Nord de la ville du Cap à partir du mois de mars prochain en participant au raid Cape to Cape organisé par Renault Trucks. Nous avons pu découvrir découvrir l'engin en plein exercice dans les carrières de l'Ain : au programme, du muscle... et quelques surprises.

Elaboré par Renault Trucks Défense, le Sherpa fait communément figure de Hummer frappé du losange, un raccourci à éviter en présence des représentants de la firme tricolore qui s'empresseront de vous signifier les différences fondamentales d'application entre ces deux engins à vocation militaire. Ainsi, si le Hummer fait preuve d'un brio certain dans le sable, le terrain de prédilection du Sherpa, c'est le franchissement. En ce qui concerne les applications « tactiques », difficile d'en savoir plus !

A la lecture de sa fiche technique, le Sherpa n'a rien d'une ballerine avec un poids et des dimensions conséquentes : 7.7 tonnes (et encore, sans protection balistique) pour 5 317 mm de long et 2 222 mm de large aux ailes de la cabine. Ses prétentions sont pourtant de taille avec une garde au sol de 300 mm, une garde au sol sous ventre de 590 mm en charge, il peut affronter des gués jusqu'à 1 500 mm, des dévers à 40 % et des pentes à 100 % (100 mètres en hauteur pour 100 metres en longueur, soit 45°).


215 ch et 800 Nm

Principal atout du Sherpa pour réaliser de telles performances, son moteur MD5 Renault Trucks. Ce quatre cylindres diesel Common Rail cubant 4.7 l et développant 215 ch à 2 300 tr/min (sa puissance peut être portée à 240 ch, un Hummer affiche 224 ch avec un V8 6.5 l) et un couple de 800 Nm réparti entre 1 200 et 1 700 tr/min anime les quatre roues du Sherpa qui est un 4x4 permanent via une boîte automatique Allison à 6 rapports. La boîte de transfert Axeltech dispose de commandes pneumatiques pour la sélection des rapports courts et le blocage de différentiel. Le freinage oléopneumatique est confié à quatre freins à disque ; on notera la présence d'un ABS, mais oui, comme sur votre berline familiale. Délicate attention pour l'environnement, le Sherpa embarque un système de traitement des gaz d'échappement qui lei permet de répondre aux normes Euro 4/5.


Du 1er mars au 1er juillet 2009, durant le raid Cape to Cape organisé par Renault Trucks, six Sherpa accompagnés de six camions Kerx 6X6 relieront le Cap Nord en Norvège à la ville du Cap en Afrique du Sud via la Russie, l'Egypte, le Kenya, autant de conditions extrêmes qui mettront le dernier production de Renault Trucks Défense à l'épreuve, une bonne occasion également de faire parler de lui. Mais avant, le Sherpa prendra le départ du prochain Dakar sur les pistes d'Amérique Latine de 2 au 18 janvier prochain. Engagée par Renault Trucks, cette version fera office de véhicule de presse pour le transport des journalistes, et nous avons pu la découvrir lors des tests de sélection des pilotes pour le raid Cape to Cape.


Spartiate et efficace

Malheureusement, il ne nous a pas été permis de prendre en main le Sherpa. C'est donc en tant que passager que que nous avons pu l'appréhender. Première étape, monter à bord, opération relativement physique étant la hauteur de caisse de l'engin. Une fois à bord, le journaliste automobile habitué aux berlines aseptisées voit ses critères normatifs bouleversés : pas de plastiques moussés, mais un imposant arceau qui ceinture l'habitacle, des sièges baquet frustres et des harnais ; on jettera un voile pudique sur la qualité des accostages ou sur les portes en polyester (afin de réduire le poids sur cette version « de course » dont le poids a été ramené à 6.5 tonnes) dont l'ajustement avec la carrosserie demande encore un peu de travail. Malgré l'immense habitacle, seulement quatre passagers peuvent prendre place à bord en raison de l'imposant tunnel central qui abrite la transmission. Très lisible, le bloc d'instrumentation central abrite les différentes commandes du Sherpa, dont celles du contrôle de pression des pneus ajustable depuis la cabine. Réglementation du Dakar oblige, on trouve également un marteau brise-vitre, une boussole et des interrupteurs électriques de coupe-contact. Le conducteur bénéficie d'un poste de pilotage très lisible... et les passagers arrière d'une glacière disposée sur la console centrale.


Une fois en mouvement, le Sherpa fait preuve d'un savoir-vivre étonnant ! Très sonore à l'extérieur, le moteur se fait plutôt discret dans l'habitacle. Curieusement, le confort de suspension se révèle impressionnant grâce aux amortisseurs à gaz Donner qui remplacent très avantageusement les ressorts des amortisseurs téléscopiques d'origine ; le même parcours (très accidenté) effectué à bord d'un Toyota Land Cruiser permet d'établir une comparaison : le Sherpa est nettement plus agréable. Evidemment, question performances, il faudra repasser puisque la vitesse maxi s'établit à 120 km/h, et il en va de même avec la consommation : avec un réservoir de 190 litres, l'autonomie s'élève à 850 km à une vitesse de 70 km/h. Du point de vue du conducteur, le Sherpa offre une prise en main très aisée. En effet, ses commandes se rapprochent fortement de celles d'une berline classique, à l'image de la commande de la boîte automatique. La conduite ne pose pas de soucis particuliers, puisque d'après les différente témoignages, on en vient à oublier que l'on est à bord d'un poids lourd. En revanche, question visibilité, les meurtrières qui font office de vitres handicapent quelque peu la visibilité ; cela dit, un monospace offre une protection assez réduite aux tirs d'armes lourdes.

Plutôt mEconnu, le Sherpa pourrait prochainement faire parler de lui à l'occasion du Dakar 2009, on pourrait même le croiser un jour sur nos routes, officiant au sein des services d'urgence (pompiers, EFF...) dans les zones reculées. En ce qui concerne d'éventuelles version civiles, inutile d'espérer, il serait réservé au marché des Poids Lourds, à condition qu'il fasse preuve de la pertinence de cette commercialisation.

Source www.xelopolis.com


[12/12/2008 09H00] Du Rififi en Rally Raid : Africa Race annulée et La société René Metge Concept dissoute...

Selon le site wwww.dakar.com, l'Africa Race serait annulée.

11-12-2008 - Publication judiciaire

« Par jugement du Tribunal de Grande Instance de Nanterre du 5 décembre 2008, l’édition 2008/2009 du rallye raid Africa Race organisée à l’initiative de Monsieur Hubert Auriol et des sociétés Régie Promotion-Mecanics Relations Publiques Marketing « XRPM » et « Pom Events » Production-Organisation-Management a été interdite en ce qu’elle était contraire aux droits des sociétés Amaury Sport Organisation et Paris-Dakar (ex TSO-Thierry Sabine Organisation) sur le rallye raid Dakar. Le rallye raid Africa Race, édition 2008/2009, fixé du 26 décembre 2008 au 11 janvier 2009, est donc annulé. »

Réponse d'Hubert Auriol

L'Africa Race partira

Joint au téléphone, Hubert Auriol précise que "le jugement ne porte que sur sa personne propre et ne remet pas du tout en cause le déroulement de la course". Il a décidé de se retirer de l'organisation de l'Africa Race et assure que la course aura bien lieu. Nous vous donnerons des informations plus précises rapidement...

 

Pour continuer dans les mauvaises nouvelles voici un extrait du Bodaac/JO

BODACC B/JO du 30/10/2008 n°2726 Greffe du Tribunal de Commerce de
CRETEIL. RCS Créteil 447 996 794. RENE METGE CONCEPT Forme:S.A.R.L.
Administration: Liquidateur:BOUDAS Christian Marcel Joseph
modification le 21 Octobre 2008. Commentaires:Dissolution de la société.

 

[11/12/2008 15H00] Un peu de moto avec KTM qui prépare le Dakar au Maroc

Le team officiel KTM se prépare pour le Dakar, nouvelle version, qui partira de Buenos Aires en Argentine du 3 au 18 janvier 2009. Pour ce faire, Marc Coma et Jordi Viladoms viennent de conclure 4 jours d’essais lors de la semaine 49 au Maroc.

Un total de 1.500 km a été couvert par les deux pilotes officiels KTM, aux environs d’Arfoud ; El Rachidia, Rissani, Taouz, Foum-Zguid et les dunes de Merzouga. Les températures rencontrées ont été très proches de celles que les pilotes auront à affronter à 4000 mètres d’altitude en Argentine et au Chili.

Un effort particulier a été fait pour tester en conditions réelles les instruments de navigation, ainsi que les changements de pneumatiques. Le 3e pilote Gerard Fares n’a pas participé à ces tests se remettant de ses blessures contractées au rallye de Dubai

source : http://www.motomag.com/

 

[11/12/2008 11H00] Rallye Gringo 2008 : un Avant goût du Dakar et des paysages sompteux

source : http://www.t3.fr

[11/12/2008 11H00] Guiness des Records pour Sugawara Yoshimasa

Un record dans le Guiness book pour Sugawara qui a été présent sur 25 éditions consécutives du Dakar. Ce team dont les véhicules sont préparés et entreposés dans la banlieu du Mans pendant l'année, sera bien entendu présent sur le Dakar 2009.

 

[11/12/2008 09H00] Volkswagen teste ses protos en chambre environnementale

Dans le but d'optimiser les performances de ses touaregs, Volkswagen teste en ce moment même ses protos dans une chambre environnementale à Wolsburg. Cette Chambre permait de simuler les conditions rencontrées sur le parcours du Dakar 2009 et notamment les spéciales ou liaisons se déroulant à plus de 4000 mêtres d'altitude.

Cette chambre recrait les conditions de pressions, d'humidité et de température.

Les ingénieurs travaillent sur différents modèles de cartographie de gestion moteur afin d'optimiser au mieux le moteur 2.5TDI à turbo à géométrie variable. Il semblerait que plusieurs modèles soient utilisés pendant la course suivant l'altitude et les conditions rencontrées.

Néanmoins les ingénieurs Volkswagen pensent que le moteur de 280Cv d'origine perdra au environ de 20% de performance à l'altitude de 4000 mêtres malgré les études en cours.

Verdict début janvier...

source marathon rallye

[07/12/2008 09H30] Hugo Payen un régional dans la course

Accès à son site

 

[07/12/2008 09H30] Vidéo Essai Enduro Mc Rae

 

 

[06/12/2008 20H30] Interview d'une bonne connaissance Jean Gaborit LOCTITE MAN (LOCTITE PARTENAIRE TECHNIQUE DU TEAM ASMO - ORPIST)

 

 

 

[06/12/2008 09H00] Le chrono du Dakar

En plus d’être le chronométreur officiel du Dakar, qui partira le 9 janvier de Buenos Aires, en Argentine, la maison Wyler Genève était peut-être plus prédestinée que les autres pour réaliser une montre dédiée à ce rallye-raid. En effet, ce chronographe produit en édition limitée à 182 exemplaires numérotés (correspondant au nombre de participants du premier Dakar) est doté d’un boîtier antichoc exclusif de la marque. Idéale pour les conditions extrêmes, sa savante construction protège le mouvement dans un compartiment interne en titane, maintenu en place par un cadre en résine de fibres de carbone. L’ensemble est réuni aux plaques extérieures en tantale par quatre vis en titane montées sur ressort.

La noirceur des matériaux tels que le rarissime tantale aux reflets bleu-gris de la boîte et le titane traité CDA (carbone) du protège-couronne et des poussoirs renforce l’aspect ténébreux du modèle. Le cadran révèle les indications temporelles par une couleur sable de circonstance. A noter que les indications de chrono sont rehaussées de rouge pour améliorer la lisibilité instantanée et ajouter encore au caractère sportif de l’instrument. Côté mécanique, cette pièce est animée par un robuste calibre automatique, visible par un fond muni d’un verre saphir arborant le célèbre emblème de la course. Dessin que l’on retrouvera sur le second bracelet en cuir livré dans le même écrin, qui contient un tournevis spécial pour les permuter.

 


 

[06/12/2008 09H00] Retransmission Dakar 2009

Gérard Holtz repart pour le Dakar 2009... en Argentine
Du 3 au 18 janvier 2009, la caravane du Dakar repartira pour une nouvelle course... à travers l'Amérique du Sud ! Pour la première fois de son histoire, la course quitte en effet l'Afrique pour prendra les routes d'Argentine et du Chili.
Sur France 2, Gérard Holtz prendra les commandes d'un rendez-vous quotidien, proposé sur la grille à 18 heures. Entre reportages et directs, l'émission reviendra notamment sur l'étape du jour. Sur France 3, le Journal du Dakar sera quant à lui proposé à 20h05, juste avant Plus Belle la Vie.
Outre ces rendez-vous, les Journaux, Stade 2 et le Bivouac (France 4, tous les jours à 22h15) proposeront de suivre la compétition tout au long de la quinzaine.
Au programme de ce Dakar 2009 : 14 étapes et plus de 9 500 kilomètres de course. Pour rappel, les organisateurs de l'événement sportif avaient choisi de changer le circuit, suite à l'annulation de l'édition 2008 pour risque d'attentat.

 

[05/12/2008 14H00] Vidéo Vérifications techniques le Havre

 

 

Essai Mitsubishi Lancer

 

 

La super Idee des CH'TIS

A suivre sur  www.chtifriterie.com

Film Promo Dakar 2009 & Africa race Team De Rooy 

 

[05/12/2008 10H00] Lancement officiel à Buenos Aires

Le Dakar 2009 a officiellement été lancé jeudi à l'occasion d'une réception à l'ambassade de France de Buenos Aires, au cours de laquelle son directeur Etienne Lavigne a rappelé que l'épreuve n'était pas seulement "une course automobile mais aussi une aventure humaine".

Dans son intervention, M. Lavigne a souligné les valeurs qui caractérisent le rallye le plus populaire au monde, comme le courage, la solidarité et le désir de participer et d'aller jusqu'au bout de soi-même.

Le Dakar 2009 débutera le 3 janvier à Buenos Aires et comportera 14 étapes: 10 d'entre elles auront lieu en Argentine, trois au Chili et deux seront binationales.

230 participants prendront le départ en moto, 188 en voitures, 30 en quads et 83 camions et les concurrents proviennent de 49 pays, des chiffres similaires aux éditions précédentes qui partaient de Lisbonne, selon les organisateurs.

"Pendant des années, le rallye Dakar a écrit sa propre histoire. L'Argentine s'ajoute maintenant comme acteur fondamental, écrivant un nouveau chapitre de cette histoire unique", a déclaré le secrétaire d'Etat argentin au Tourisme, Enrique Meyer. (AFP)


[05/12/2008 10H00] Auto Hebdo Spécial DAKAR

Pour les amoureux du Dakar, AUTO HEBDO sort le 31 Décembre un numéro spécial 100% DAKAR.

(VSD ne sort plus rien depuis 3 ans, quelle bonne initiative)

A vos kiosques...

[05/12/2008 09H30] Le Team OMEGA en route

Je vous avais parlé de Turon Barrere et Monbeig sans avoir de nouvelles détaillés. Leur site est de nouveau en ligne, voici un extrait.

Le Team Omega a passé sans encombre les pointilleuses vérifications techniques.

Tout le matériel est parti en bateau vers l’Argentine où le Team le récupèrera le 31 décembre au matin.

L’équipage composé par Michel Turon-Barrère et Jean-Marc Monbeig, sur le Buggy Seat Pau, constitue à nouveau le fleuron du Team Omega. Il portera son numéro fétiche, le 364.

Jean-Marc Despujols change d’équipier, il sera assisté par Franck Puchouau dans son Toyota HDJ 100, engagé en catégorie T2, celle des véhicules de série. Il portera le numéro 397.

Jean-Marc Ayala et Joël Clévenot seront à bord du Toyota HDJ 80, numéro 471.

Au bivouac, ces trois équipages retrouveront cinq membres du Team Omega : Lilian Longy, Yann Clévenot et Patrice Couillet prendront place dans le Scania d’assistance lourde.

Luc Fertin et Guillaume Martineau feront équipe dans le « Santana Pau » qui transportera sacs, tentes et les équipements de la vie courante.

Très vite, d’autres nouvelles…

http://www.sportpau.com/

 

[04/12/2008 14H00] Liste des engagés auto Dakar 2009

Document

 

[04/12/2008 13H00] Vite dit !

Quelques infos des vérifs du Havre

Red Bull toujours et encore...
Après avoir apposée sa marque sur l'équipe KTM puis le Team Volkswagen, Red Bull apparait sur les Kamaz.

Alex Winocq passe en buggy...
Eric Vigouroux ne courant pas sur le Dakar, Alex prends la place de copilote dans un Buggy SMG avec un pilote chinois.

Armada Volkswagen...
Trente véhicules d'assisance pour le Team d'usine, de plus en plus impresionnant, vise t-il la victoire ?

Une fois n'est pas coutume...
Pour la première fois l'usine Mitsubishi à céder des anciens proto à des clients. On verra donc un MPR10 et un MPR13, en plus des Lancer sur ce Dakar.

Gibon confirme...
Après sa deuxième place à la Transorientale, sa victoire aux 24 Heures du Portugal, Nicolas Gibon pilote officiel TOYOTA. Bonne chance à lui, il le mérite.

Autoscout 24 dans la course
Le célèbre site internet de vente de véhicules accompagne le duo Patissier Delli Zotti sur buggy SMG. Un véhicule très flashy.

La Trio en route pour Buenos Aires...
L'équipage Bernard-Cornuaille engage la Trio sur le plus grand rallye raid du monde. Souhaitons leur plus de chance que lors des précedentes sorties...

Muller en solitaire...
Yvan Muller repart en buggy SMG mono...Bon Vent

Première sortie importante pour les Mc Rae enduro
Plusieurs Mc Rae enduro sont engagés... un début de palmares pour une belle et chère auto ???

Riga....Riga...Riga
On les connait tous... Au moins trois Oscar engagés par nos lutins jaunes. Merde à eux et à l'année prochaine aux 24H.

Nemesis versus Wildcat et Tomcat
3 Nouveaux Nemesis dont le développement parait compliqué (certaines rumeurs circulent mais je les garde pour moi), contre 12 Wildcat et enccore un valeureux Tomcat pour un équipage polonias. Les protos sur base Land rover sont encore là...

Turon Barrere et Monbeig toujours sur buggy SEAT
Ils font parti des engagés mais pas plus de news, leur site sport pau est en maintenance.

Barbier a perdu sa femme...
Le célébre couple, objet de couverture TV sur les précedents Dakar se sont séparés.... pour cette course seulement. Christian Barbier fait équipe, toujours sur Mitsubishi avec Jean Michel RICHAUD.

Assistance Modulable et expérimenté pour Le Toy Paru Vendu.
Christophe, le big boss de Modul'auto sera encore de la partie avec son vénérable, costaux et aussi performant Toyota HZJ 75. L'assurance tous risques de Chabot Pillot sur Toy Paru Vendu.

Une autre Armada mais privé cette fois... Antoine Morel Connection
Pas moins de Huit voitures, six quads, un camion de course, cinq motos, un total de 54 personnes pour le MD Rallye Sport.
Bonne chance aux Gambillon Brothers...


[04/12/2008 12H30] Quelques infos du team Offroadsport

Tout le monde en endurance connait ce team.

Ils sont venus à plusieurs reprises courir les 24 Heures de France et les 24 Heures du Portugal avec un Suzuki Jimny survitaminé puis un Mitsubishi Pajero Faster, signant au passage d'exceptionnelles performances.

Zapletal et compagnie...

Pour notre part, nous les connaissons un peu mieux, depuis notre séjour en Rébublique tchèque, courant 2006 pour acheter ces fameux Jimny Volant, puis depuis La dernière Transorientale où Miroslav Zapletal s'essayait au volant d'un Man T4.

Une équipe structurée, avec de gros moyens mais super sympa, et qui nous a sorti à deux reprises sur la Transorientale, de situations difficiles.

Miroslav et sa troupe reparte sur le Dakar 2009, avec un mitsubishi Pick up, un Man T4, et un volvo T5, avec une nouvelle déco...Ca Flashe

Merde à toute l'équipe et aux plaisirs de vous revoir.

 

[01/12/2008 18H45] Info ou Intox sur le réglement FIA et le Dakar 2010...

Encore des Rumeurs, Des Bruits de couloirs.

Les rumeurs les plus folles tournent actuellement autour du Dakar et de la nouvelle réglementation pour 2010.

Il semblerait que la FIA remanie profondément le réglement pour les rallyes Raid pour la saison 2010.

La Fia voudrait avant tout limiter les prototypes. Ainsi elle projette d'obliger les prototypes à recourir à des pièces de série tele les les pare brise série, et les portes.

Mitsubishi a déjà adapté son nouveau Racing-Lancer, X-raid réponds déjà à ces évolutions reste maintenant, avant tout, Volkswagen qui devrait adapter son touareg, et bien entendu les autres véhicules prototypes.

De plus, même si le diesel est la mode pour les teams professionnels, la FIA pourrait proposer pour les teams privés, et afin de diminuer les différences de performances, d'accepter les moteurs essence turbocompréssés.

Au dela du réglement technique 2010, le plus captivant est la future destination du Dakar.

Selon des journalistes espagnols, ASO serait en train de réfléchir à nouveau départ d'Europe (France, Portugal ou surprise) pour une traversée vers la Tunisie, La Lybie, L'Egypte, L'arabie Saoudite puis le Qatar ou Dubai.

L'avenir nous le dira...

Source : Traduit et résumé du site marathon rallye.com

 

[01/12/2008 9H00] Clip Officiel Dakar 2009

 


[01/12/2008 9H00] Vidéo Reconnaissances du Dakar

[11/02/2008 19H00] Le DAKAR 2009 ,plus d'infos

Dakar-2009: 9000 km, dont 6000 km de spéciales, en Argentine et au Chili

PARIS (AFP) — Le Dakar-2009 aura lieu du 3 au 18 janvier en Argentine et au Chili, avec Buenos Aires comme ville de départ et d'arrivée, ont annoncé lundi à l'AFP les organisateurs du rallye-raid.

Un mois et huit jours après l'annonce de l'annulation du Dakar-2008 à Lisbonne, en raison de menaces d'attentats islamistes en Mauritanie, les organisateurs du rallye-raid créé par Thierry Sabine en 1979, ont donc décidé de changer de continent, mais l'aventure et le désert restent au programme.

Des détails sur le parcours devaient être dévoilés mardi à Buenos Aires par les organisateurs au siège de la présidence argentine.

"Les concurrents du Dakar-2008 seront prioritaires pour s'inscrire, à partir du 15 mai, au Dakar Argentine Chili 2009 et les droits d'inscription seront les même qu'en 2008", a précisé Etienne Lavigne, le patron du Dakar.

Les Latino-Américains qui voudront participer à ce rallye bénéficieront d'un tarif spécifique. Pour les concurrents venant d'Europe, l'embarquement des véhicules se fera par bateau fin novembre - début décembre, la durée de la traversée de l'Atlantique étant de trois semaines.

 

[11/02/2008 14H00] Le DAKAR 2009 en Amérique du Sud

C'est ce lundi, à Buenos Aires en Argentine que, Etienne Lavigne officialisera l'organisation de ce qui continuera à s'appeler le « Dakar » bien qu'il se disputera en Amérique du Sud ! Il partira de la capitale argentine le 3 janvier 2009 pour s'achever quinze jours plus tard.

Pour l'instant, les reconnaissances n'ont pas eu lieu mais quelques points ont été dévoilés par le directeur de l'épreuve avant de quitter son bureau parisien pour se rendre sur place. Les engins, autos, motos et camions et tout le matériel seront acheminés par bateaux, le port d'embarquement reste à déterminer mais, Etienne Lavigne parle d'un départ européen.

Ce qui ne veut pas dire que cela se déroulera au Portugal comme l'avait souligné Patrice Clerc au cours de la conférence de presse du mois de novembre dernier en confirmant que « le Portugal avait signé une rallonge d'un an pour le départ du Dakar et donc, il s'élancerait de Lisbonne en 2009 ! »

De plus, le « Dakar » dans sa nouvelle configuration n'a pas encore tranché sur le parcours qui sera proposé, les concurrents feront – ils une incursion de courte ou de longue durée au Chili, seuls les traceurs pourront le décider en temps et heure.

Toujours est-il que, Etienne Lavigne rassure les nostalgiques de l'Afrique, il n'est pas dit que dans quelques années le Dakar ne reprenne son chemin traditionnel… « Nous pourrions envisager une alternance avec des pays demandeurs d'un Dakar et l'Afrique… » Une nouvelle ère est en marche !

Marie-France ESTENAVE
© CAPSIS International

www.raid-live.com