[18.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 14

Samedi 17 janvier, étape 14 : Cordoba > Buenos-Aires   Liaison : 565 Km, Spéciale : 227 Km, Total : 792 Km

L'aventure a débuté dans la Pampa. Après avoir exploré deux véritables états-continents, les concurrents retrouveront un type de paysages familier. Sur ces longues pistes roulantes, la concentration reste de mise. Ceux qui arriveront classés à Buenos Aires auront achevé la boucle la plus impressionnante jamais réalisée en rallye raid. Et ils resteront à jamais les premiers.

 

podium en images

1IER DE VILLIERS (ZAF) - VON ZITZEWITZ (DEU)

D

2IEME MILLER (USA) - PITCHFORD (ZAF)

D

3IEME super GORDON (USA) - GRIDER (USA)

D

7IEME ZAPLETAL (CZE) OUREDNICEK (CZE) 1ier MITSUBISHI

Superbe performance de nos amis tchèques, rappellez vous le jimny à boite 10 vitesses aux 24 Heures de France

Miroslav un grand pilote, on avait eu le droit à un essai du Jimny en Tchéquie.Chaud Chaud Chaud...

Où vont-ils s'arréter ?

 

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 14 :

Désolé pour ce retard, mais nous étions en train de travailler sur le Kap Outlaw hier.

C'est fait le Dakar a bouclé sa boucle en Amérique du Sud. Dernière étape aujourd'hui avec une parade dans Buenos Aires.

Parmis nos équipages préférés, meilleure place pour Sireyjol-Vidal avec son Bowler : 12ième au général. Il égalise la meilleure place obtenu avec un bowler sur un Dakar. Il s'agissait du bowler de Charbonnier en 2004.

13ième place pour Vigouroux-Winocq. Excellent résultat au volant du second Hummer malgré ce regrettable accident avec un spectateur (hors zone public) dans la dernière étape.Connaissant bien cet équipage, je tiens particulièrement à me joindre à eux dans leur peine. Ils se sentent certainement responsables mais Eric et Alex ne sont pas des fous du volant. Ils gérent leur course intelligemment et sans excès. Un problème technique de freins a crée cet accident.

Courage à vous deux et souhaitons que ce spectateur se rétablisse rapidement.

14ième place pour Gibon et 1ier en catégorie production. Encore une superbe performance de ce jeune pilote. 1ier Dakar en pilote d'usine et première place. Où ira t-il après cela...

17ième place pour PATISSIER (FRA) et DELLI - ZOTTI (FRA) grâce à une course intelligente et une super étape dans les dunes.

32 ième place pour le couple Favre-Favre. Une performance vraiment exceptionnelle. Quand on roule avec sa tête et qu'on prépare sérieusement son véhicule à l'atelier.

34 ième place pour Hardy et Becart, un vieux couple qui se connait bien, malgré l'écrasement de leur véhicule par un bowler parti en tonneau.

La persévérance paie...Bravo

 

82 ième Encore une course de fini pour JUCHAULT (FRA) ROLET (FRA). Pour les avoir fréquenté quotidiennement sur la Transorientale, une grosse qualité pour cet équipage qui ne lache rien.

 

SPECIAL COUP DE COEUR

GARLAND (AUS)
SUZUKI (AUS)

Je ne connaissais pas cet équipage et cette voiture. Ces autraliens ont fait une course exemplaire. Bravo à eux pour leur 11ième place scratch.

Ce véhicule a l'air d'avoir été préparé dans l'esprit Bush australien du costaud

DIERS (FRA)
BEGUIN (BEL)

Ils ont tenus leur engagement, rallier l'arrivée et faire des frites. 58ième Grand Grand Coup de chapeau aux Chti's

 

RAUD (FRA)
LEFEBVRE (FRA)

Ils l'on fait, le team Biscauto à Buenos Aires en 59ième position avec un véhicule costaud mais moins performant que d'autres.

Sacré challenge. Félicitations

Et puis pour finir la lanterne rouge 90 ième, car il faut bien un dernier SALINERO (ESP) a autant de mérite que le premier qui plus est, seul dans son habitacle. Bonjour les galères.

Salutation champion

 

Pour changer de catégorie à noter la 44ième place de l'équipage GONZALEZ (FRA) BOUEY (FRA) BOURGADE (FRA) en camion, adepte de l'endurance TT

Et j'avais oublié notre super Alain Coquelle DARROUX (FRA) KEDZIERSKI (FRA) en assistance pour Toyota et qui finissent 46ième

 

RESUME DE LE DERNIERE ETAPE

 

 

[16.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 13

Vendredi 16 janvier, étape 13 : La Rioja > Cordoba    Liaison : 208 Km, Spéciale : 545 Km, Total : 753 Km

Après les milliers de kilomètres avalés, cette avant-dernière étape constitue un défi physique de premier ordre. Pour les pilotes de pointe, il faudra y tenir ses positions, tandis que les amateurs auront à se préserver de l'excès de confiance. Les erreurs pourraient laisser des souvenirs amers, puisque ce sera la journée des cactus. Au bivouac, les médecins devraient jouer de la pince à épiler. Enfin, pour les experts du rallye traditionnel, certaines routes font partie du patrimoine de la manche de coupe du monde qui se déroule chaque année à Cordoba. Ici, les aficionados garantissent une grande fête populaire.

9:00 D'après les infos d'EUROSPORT d'hier soir, la spéciale d'aujourd'hui ne devrait faire que 200 KMS. En attente de la Confirmation.

 

 

 

[15.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 12

Jeudi 15 janvier, étape 12 : Fiambala > La Rioja   Liaison : 265 Km, Spéciale : 253 Km, Total : 518 Km

En matière de franchissement, la spéciale du jour est un concentré de technique. Plusieurs types de dunes se présenteront, y compris les très redoutées « dunes blanches ». À trois jours de l'arrivée, cette étape peut bouleverser la hiérarchie, spécialement parce que les véhicules d'assistance n'ont pas accès au bivouac de Fiambala. La règle absolue, c'est encore de savoir économiser sa machine.

17:15

incroyable

SAINZ dans un Ravin

De Villiers leader du général suivi de Miller

Super GORDON sur le podium

Et problème mécanique pour Roma, le moteur va t-il tenir ?

Dire que certaines personnes critiquent la qualité de la course et son intensité sportive!!!

9:00

89 Autos au départ sur 177 soit 50% d'abandons. A combien vont-ils finir?

Selon Auto Hebdo, un certain nombre de véhicules n'ayant pas effectué les spéciales 5, 6 et 7 intégralement, aurait été répeché avec 100 heures de pénalités selon l'article 141 du Code international sportif.

Le classement général de ce matin montre bien les équipages ayant reçu cette pénalité. Sans ce repéchage, le nombre de véhicules en course serait de 67.

Vous avez dit un Dakar difficile !!!

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 12 :

Nouvelle première place dans ce club pour Vigouroux avec la 12ième place.

« Cette spéciale restera comme l’une des plus coriaces de ma carrière, » avouait Eric au bivouac de la Rioja, terme de cette douzième étape. « Pendant la nuit, j’avais mal dormi, je redoutais une grosse chaleur. Or, au matin, il y a eu quelques petites gouttes de pluie qui ont rafraîchi l’atmosphère, cela m’a libéré, et nous sommes partis avec un bon moral. »

« La spéciale était vraiment copieuse. Nous avons mis plus de six heures pour effectuer 220 km !

Suivent Patissier 18ième, Sireyjol 19ième et 13ième au général. Le couple Favre 26ième qui fait une course exceptionnel. Hardy 39ième avec son pajero abimé suite aux tonneaux du Bowler (vu sur eurosport) et Juchault toujours en course à la 76ième place.

A noter la mise hors course de Despujols.

 

RESUME ETAPE 12

 

 

[14.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 11

La spéciale du jour est annulée. Les prévisions météorologiques annonçant un fort brouillard sur l’ensemble du parcours de la 11e spéciale, et le timing horaire de l’étape ne pouvant être modifié en raison du passage de la Cordillère des Andes et de la frontière entre le Chili et l’Argentine, les organisateurs ont décidé d’annuler le secteur chronométré de la 11e étape entre Copiapo et Fiambala. Les concurrents rejoindront donc le bivouac de Fiambala en liaison, à partir de 8h.

 

[13.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 10

 Mardi 13 janvier, étape 10 : Copiapo > Copiapo    Liaison : 20 Km, Spéciale : 666 Km, Total : 686 Km

La spéciale du jour est tout simplement la plus longue et la plus difficile du rallye. Comme la veille, c'est en fin de journée que les concurrents aborderont une série de dunes d'une centaine de kilomètres. Et dans ce domaine, même les meilleurs spécialistes éprouveront un sentiment de nouveauté. Les dunes chiliennes sont de véritables montagnes de sable dont il faut apprendre à escalader et dévaler les flancs, sur plus d'un kilomètre. Autre inconnue : avec les grandes chaleurs qui séviront sur la région, personne ne connaît avec précision le comportement du sable. Quoi qu'il en soit, garder sa lucidité jusqu'au bout sera impératif.

07:20

MODIFICATION DE PARCOURS

En raison de la faible portance du sable rencontré par les ouvreurs dans la spéciale du jour, les organisateurs ont décidé de raccourcir la boucle Copiapo-Copiapo d’environ 200km. Ainsi, les concurrents sortiront de la spéciale initialement prévue peu après le CP3 et plongeront vers l’Ouest pour reprendre le tracé initial entre le CP5 et le CP6, soit une coupe d’environ 200 km. Conséquences, la spéciale du jour fera désormais 476km.

109 Autos au départ ce matin soit 68 abandons (38.42%)

QUELLE ETAPE !

Seulement 29 véhicules de classé ce matin à 9H00. A noter due le Duo Bernard Cornuaille, équipage vendéen, 9ième de la spéciale est dans l'attente de pénalités ou d'exclusion par le collège pour avoir volontairement (sur pépins mécaniques) loupé tous les CP et waypoints.

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 10 :

Excellente 10 ième place scratch de Vigouroux et Winocq. Le Hummer semble apprécier les Dunes. Suyivent Patissier 15ième, Sireyjol 20ième et Gibon 23ième. Ce dernier conserve la tête du classement production.

A noter que le 29ième équipages est rentrer à 21H33 heure locale.

A ce matin pas de nouvelles des 80 autres équipages.

 

resume etape 10

 

 

[12.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 9

Lundi 12 janvier, étape 9 : La Serena > Copiapo   Liaison : 88 Km, Spéciale : 449 Km, Total : 537 Km

Nous sommes dans le premier acte d'une trilogie décisive. La réputation du désert de l'Atacama, présenté comme le plus aride du monde, pourra être éprouvée par les concurrents. Ceux qui espèrent y trouver beaucoup de dunes seront comblés. Mais ils seront aussi généreusement servis en cailloux. Cette étape porte la signature du Dakar 2009, avec des changements de terrains nombreux. Le positionnement des difficultés, avec de longues portions de dunes dans le final, imposera aux pilotes de garder leurs forces. Il faudra à la fois faire preuve de polyvalence et d'un sens aigüe de la gestion de l'effort.

UNE GROSSE FRAYEUR POUR HARDY HIER

Jérôme Hardy et Frédéric Bécart se souviendront longtemps du kilomètre 93 de la spéciale au programme de l’étape 8. Arrivé un peu trop vite dans un virage en haut de côte, leur Mitsubishi a été emporté dans une sortie de piste honorablement contrôlée, mais qui les a tout de même obligé à descendre pour dégonfler les pneus afin d’entamer leur remontée vers la bonne voie. C’est là que la situation a commencé à se compliquer. Jean-Paul Humily, beaucoup agressif dans ce virage, a perdu le contrôle de son Bowler : « Nous l’avons d’abord entendu, puis il s’est pris un rocher et il s’est dirigé vers nous en tonneaux. Nous avons eu le temps de nous écarter, et il a roulé sur notre voiture : il a dû faire quatre tonneaux avant nous, et quatre après », raconte Jérôme. Hormis la grosse frayeur, le duo se retrouve avec le côté droit du véhicule bien amoché, mais toujours roulant : « nous n’avions pas prévu de réparer tout cela ce soir, mais tant pis. La bonne nouvelle, c’est qu’avec ce carton, je crois que je suis passé sur France 2 »

 

8E ÉTAPE UN PASSAGE "SUR LES PORTES" SANS GRAVITÉ POUR ERIC VIGOUROUX

Pour cette petite étape de transition, comprenant une spéciale de 294 km, le sort s’est acharné sur le Hummer d’Eric Vigouroux et Alexandre Winocq. Mais, malgré quelques soucis, ils occupent toujours sensiblement le même rang au classement général, avec la 23e place à la fin de l’étape Valparaiso- La Serena.

«La journée a mal commencé peu après la sortie du bivouac », expliquait Eric. « La pédale d’embrayage est rapidement devenue très molle. Nous nous sommes arrêtés et nous avons vu que le système hydraulique de la boîte de vitesses fuyait. Impossible de réparer tout seuls, nous avons simplement refait le niveau. Mais l’embrayage était toujours inutilisable. Nous sommes arrivés au départ de la spéciale à la dernière minute, sans avoir le temps de souffler, et nous sommes partis tendus et énervés. »

« La piste était très sinueuse et souvent moins large que la voiture, avec des pièges à chaque virage. Dans ces chemins de chèvre tout tordus, nous avons calé deux fois, et nous avons dû attendre d’être poussé pour repartir, perdant à chaque fois une dizaine de minutes. Cela a fini par m’énerver. Les vingt derniers kilomètres étaient très rapides et roulants, j’ai cravaché un peu trop fort, et sur une marche, la voiture a décollé et s’est reposée sur les portières, de mon côté. Plus de peur que de mal, nous avons juste perdu deux minutes et donné un peu de boulot aux mécanos américains. »

En conclusion, Eric admet n’avoir pas pris beaucoup de plaisir durant cette journée. Mais l’essentiel est d’être toujours là, afin d’assurer la protection de Robby Gordon dans les trois difficiles étapes qui s’annoncent.

 

 

 

[11.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 8

Dimanche 11 janvier, étape 8 : Valparaiso > La Serena    Liaison : 358 Km, Spéciale : 294 Km, Total : 652 Km

Après une journée de repos sur les bords de l'Océan Pacifique, une reprise en douceur a été programmée. Sur les pistes de moyenne montagne, les as du volant devraient pouvoir prendre la parole. Les experts du placement de la voiture, de la trajectoire et du gros freinage ont un coup à jouer. Mais pour les leaders du rallye, il y a certainement plus à perdre qu'à gagner sur cette étape.

12:00

Finalement et officiellement ce sont 116 autos qui prendront le départ de cette 8ième étape soit 61 abandons (34,5% du plateau) au lendemain de la journée de repos

20:00

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 8 :

Une journée de reprise typée WRC

65 voitures sont arrivées actuellement. Parmis notre club préféré, excellente 16ième place de Sireyjol et premier de nos équipages endurance et Rallye TT.

Gibon 22ième et 2ième de groupe conserve sa première place au général en catgorie production.

Vigouroux 29ième a du connaître quelques soucis.

Patissier 33ième a un peu jardiné aujourd'hui (voir Journal du Dakar ou Bivouac ce soir)

Le couple Favre très régulier prends la 54 ième place, suivi de Ducroux 60ième ce soir.

NB : Raud sur HZJ 75 toujours en course ... Un équipage impressionnant qui signe un 67ième temps scratch ce soir. Team Biscauto

 

RESUME etape 8

 

 

RESUME JOURNEE DE REPOS

 

 

[09.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 7

Vendredi 9 janvier, étape 7 : Mendoza > Valparaiso   Liaison : 397 Km, Spéciale : 419 Km, Total : 816 Km

La variété des terrains et des paysages, donnée constante du Dakar 2009, se manifeste encore sur cette étape, où au-delà du changement de pays, la plupart des concurrents feront connaissance avec la Cordillère des Andes. Avant de s'y mesurer, ils devront se défaire d'une série de dunes, et d'une séance de fesh-fesh strictement identique à celui du Sahara, mais que les habitants de la région appellent le guadal. Côté montagne, il s'agira de l'unique spéciale comportant des passages à 3 000 mètres, sur des pistes techniques, qui laisseront quelquefois l'occasion d'adresser un clin d'œil à l'Aconcagua, le point culminant des Andes (6 959 m). Puis, les concurrents passeront la frontière en liaison pour rejoindre la mer à Valparaiso et la journée de repos.

07:00

MODIFICATION DE PARCOURS

En raison de la difficulté du dernier cordon de dunes de la 6e étape, hier, les organisateurs ont décidé d’apporter plusieurs modifications à l’étape du jour. Ainsi, le parcours a été raccourci et l’arrivée de la spéciale sera jugée au CP1 initialement prévu. La spéciale du jour fera donc 243,36 km, et ne concernera que les motos et les autos. En effet, la spéciale camion a été annulée, les mastodontes se rendront donc à Valaparaiso, au Chili, en liaison.

16:50

104 VOITURES AU DEPART

Si on se réfère à la liste des temps de départ d'ASO, seulement 104 véhicules sont partis dans la spéciale, le dernier étant SALINARO à 15H04, soit 73 abandons ce qui représente 41% à aujourd'hui , une journée avant l'étape de repos.

Un nouveau record, d'une certaine manière ?

17:00

Sainz Gagne et reprends la tête au général pour 9 secondes. Peterhansel en difficulté... Abandon??? Il n'apparait toujours pas dans le classement à 90kms de l'arrivée. Roma va t-il rester le seul rouge dans cette marée bleue ?

Très bonne performance des Hummer de Gordon 3ième de l'étape et de Vigouroux 7ième.

18:00 "Peter" en panne !

Victime d’un début d’incendie en début de journée, puis de problèmes de surchauffe moteur, le tenant du titre, le Français Stéphane Peterhansel (Mitsubihsi) est actuellement arrêté dans la spéciale, a priori en raison d’un moteur cassé, et attend désormais de se faire remorquer hors du secteur chronométré. Ce serait le deuxième abandon sur casse mécanique du Français, 9 fois vainqueur de l’épreuve, qui dispute cette année son 20e Dakar.

 

RESUME ETAPE 7

 

 

[08.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 6

Jeudi 8 janvier, étape 6 : San Rafael > Mendoza   Liaison : 230 Km, Spéciale : 395 Km, Total : 625 Km

Départ spéciale 1iere auto : 9H46 locale soit 13H46 France

Le programme du jour est à nouveau chargé en franchissements, puisqu'en début de spéciale, il faudra rouler sur une soixantaine de kilomètres de dunes. Le tracé redevient roulant dans la deuxième partie, mais les concurrents pourraient bien être ralentis par un large gué, qu'il faudra négocier dans les règles de l'art pour éviter un bain prolongé. En arrivant à Mendoza, le rallye pénètre dans les contreforts du massif andin.

Après une journée de mercredi des plus éprouvantes pour les hommes, avec le décès annoncé du motard français Pascal Terry, et les machines, avec un parcours rendu très difficile en raison des pluies d'orage, les concurrents du Dakar vont bénéficier d'une 6e étape plus courte que prévue ce jeudi.

Si la longueur du parcours va évidemment rester la même avec un total de 625 km entre San Rafael et Mendoza, la spéciale ne sera disputée que sur 201km au lieu des 395km initialement programmés. Le départ sera par ailleurs repoussé d'une heure pour permettre à chacun de récupérer un peu après une arrivée très tardive au bivouac mercredi soir pour la plupart. D'entrée de jeu, les concurrents devront néanmoins se frotter aux terribles dunes sur une soixantaine de kilomètres. Suivra un parcours plus roulant mais par pour autant dénué de difficultés.

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 6 :

ENORME, ce dakar est enorme...

Enorme dans la difficulté, énorme dans les paysages, énorme dans l'acceuil des argentins.

Encore une étape grandiose... Le plateau va être maigre ce soir

Seulement 87 concurrents autos classés ce soir.

Vigouroux ouvre le bal de notre club privé avec la 14ième place : sa meilleure

« Nous avons effectué une belle entrée en matière, en doublant rapidement une demi-douzaine de concurrents. Nous avons attaqué les dunes gaillardement, avec une pression de pneus moyenne, car notre système de gonflage-dégonflage intégré n’est pas encore au point, aussi nous ne l’utilisons pas. Seulement, cette pression était trop optimiste, et nous nous sommes "posés" sur une dune, perdant une vingtaine de minutes. Ensuite, lorsque le sable était terminé, nous nous sommes de nouveau arrêtés pour regonfler les pneus, afin d’éviter de crever sur les pistes caillouteuses.

Au total, nous perdons une demi-heure, mais ce n’est pas trop cher payé vu l’hécatombe dans les pilotes de tête. Ce quinzième temps est notre meilleur résultat avec le Hummer, et c’est encourageant », estimait Eric

Gibon termine 29 ième et 4 ième de la catgorie production.

Moins bonne journée qu'hier pour Sireyjol avec le 39ième temps, Favre 69ième et Patissier 73ième.Despujols ferme la marche de notre club en 77ième position de spéciale.

Dernière spéciale demain avant la journée de repos

Rentrez tous à bon port SVP.

 

RESUME DE L'ETAPE 6


INFOS : Accident d'hélicoptère sur le Dakar.

Un hélicoptère de l’organisation utilisé pour tourner des images de télévision est tombé mardi avec quatre personnes à bord sans faire de victimes lors de la 4e étape du Dakar-2009 entre Jacobbaci et Neuquen, en Argentine.

[07.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 5

Mercredi 7 janvier, étape 5 : Neuquen > San Rafael   Liaison : 257 Km, Spéciale : 506 Km, Total : 763 Km

Départ spéciale 1iere auto : 9H21 locale soit 12H21 France

Le test majeur de la première semaine de course se joue peut-être sur le chemin de San Rafael. Le kilométrage important obligera à garder un niveau de concentration constant. Les pilotes seront aussi confrontés à de vrais passages de dunes, dont un cordon de près de vingt kilomètres. De longs passages en hors piste alterneront avec des parties beaucoup plus techniques, dans les remontées de « rios ». Au niveau visuel, la Cordillère occupe l'horizon, mais les flâneries seront proscrites : une arrivée trop tardive au bivouac laisse toujours des traces.

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 5 :

GROSSE GALERE

Dans notre club très exclusif, seulement quatre concurrents apparaissent au classement de la journée. La Dakar qui était déjà difficile, se durcit encore plus.

Patissier et Delli zoti font parler leur expérience en prenant la 20ième place.

Gibon en catégorie production prends la 22ième place scratch et la première place au général Production.

Dans ces difficultés Sireyjol tire les marrons du feux avec une excellente 23 ième place de spéciale.

Pour conclure Vigouroux termine à la 28ième place, après une journée difficile avec divers problèmes.

Pour les autres pas de classement, les équipages sont rentrés tard ou sont encore dans la pampa ou dans les dunes, après avoir essuyés un orage de grêle et de neige.

Grosse opération au classement général pour ces quatre équipages

Sireyjol 18ième

Gibon 23ième

Patissier 27ième

Vigouroux 31ième

Bienvenue en Amérique du Sud.

Assiste-t-on à vrai Dakar.... Sans aucun doute maintenant...

 

RESUME DE L'ETAPE 5

 

 

[06.01.2009 9H15 ] Dakar 2009 : stage 4

Mardi 6 janvier, étape 4 : Jacobacci > Neuquen  Liaison : 29 Km, Spéciale : 459 Km, Total : 488 Km

Départ spéciale 1iere auto : 8H08 locale soit 12H08 France

Au départ de cette étape les passages pierreux solliciteront à plein les bras des motards, alors que les habitués des « oueds » négocieront avec la même délicatesse les « rios » argentins. Puis les premières portions de sable et les nombreux kilomètres de hors-piste raviront les amateurs. Attention, les fautes peuvent commencer à coûter cher : l'expédition vers Neuquen a tout de l'étape piège. En creusant des écarts importants ou pas, les favoris pourraient commencer à se montrer, et à dessiner une hiérarchie durable.

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 4 :

Sireyjol, est le chef de file de ce club alliant régularité et performance avec une 26ième place au scratch.

J'avais oublié de parler de l'équipage Patissier Dellizotti habitué des 24 heures de France qui signe aujourd'hui une 33ième place sur un ex buggy SMG aux couleurs d'AUTOSCOUT 24.

Gibon signe la 49ième place mais se trouve à plus de 45 minutes au général du premier T2.(Véhicule de série)

Hardy Becart continuent leur course sagement avec la 48ième place. Vigouroux a du connaître quelques problèmes. Il termine 62 ième sur le second Hummer.

Tartarin, Ducroux et Favre se suivent entre la 66ième et 84 ième place.

Despujols, Juchault et Balloy ferment la marche de ce club avec des temps entre la 116ième place et la 137 ième.

Malheureusement pour l'équipage Reparat, Delaunay, le site Dakar annonce leur abandon.

Pas plus de nouvelles pour l'instant.

RESUME DE L'ETAPE 4

 

 

[04.01.2009 19H15 ] Dakar 2009 : stage 3

Lundi 5 janvier, étape 3 : Puerto Madryn > Jacobacci  Liaison : 78 Km, Spéciale : 616 Km, Total : 694 Km

Départ spéciale 1iere auto : 8H52 locale soit 12H52 France

Pour un troisième jour de course, le programme de la spéciale est conséquent, avec plus de 600 km. C'est le signe que les concurrents seront dans le vif du sujet, bien que les grosses difficultés soient encore à venir. L'entrée en Patagonie, qui s'accompagne d'un changement de terrain significatif, nécessitera de nouvelles aptitudes de pilotage. Le paysage est nettement plus vallonné : les adeptes des longues courbes y trouveront leur compte. Ici, on se repère aux lacs qui bordent la piste, environ une dizaine dans la journée, et aux nombreux flamants roses, qui seront les guides privilégiés de l'étape.

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 3 :

Grosse contre performance pour, Eric Vigouroux arrété avec son Hummer 2 kms après le début de spéciale, il rentre au bivouac 126ième.

Très belle constance pour Sireyjol qui place le premier Bowler à la 29ième place comme hier. Gibon finit 31 ième et premier véhicule de série.Belle performance de Juchault 50ième.

Le couple Favre poursuit son bonhomme de chemin en prenant la 78 ième place (voir Vidéo ci-dessous)

Suivent Ducroux 86ième, Tartarin et Poirault 90ième, Despujols 97ième.

Pas de nouvelles de Balloy et de Reparat qui sont dans le dernier Wagon, mais ils figurent sur la liste de départ de demain.

Les étapes se suivent mais ne se ressemblent pas pour certains.

Bon courage...

RESUME DE L'ETAPE 3

 

 

INTERVIEW EQUIPAGE FAVRE

 

 

 

[04.01.2009 19H15 ] Dakar 2009 : stage 2

Dimanche 4 janvier, étape 2 : Santa Rosa > Puerto Madryn   Liaison : 600 Km, Spéciale : 237 Km, Total : 837 Km

La plus longue étape du rallye ne sera pas nécessairement la plus difficile. Encore faut-il l'aborder avec vigilance, et surtout équipé de la panoplie complète du rallye man. Après une première partie de spéciale plutôt rapide, un avant goût de sable sera proposé. Sur les hors-pistes de cette étape, les copilotes auront tout intérêt à se montrer précis sur leurs caps. Les plus distraits commenceront déjà à « faire des ronds ».     

LE CLUB de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 2 :

Absent des 24 Heures cette année, Eric Vigouroux prends la 23ième place sur son Hummer aujourd'hui : la plus belle performance de ce club "de l'endurance et du rallye TT". A signaler quand même qu'il s'agit d'un véhicule semi-pro.

Très belle performance pour Sireyjol qui place le premier Bowler à la 29ième place ainsi que Hardy 37 ième. Ils sont partis de loin, et quelquechose me faire dire, que leurs copilotes y sont pour quelques choses pour ces performances du jour.

Suivent Ducroux (auparavant sur Bowler et maintenant sur Toyota) 41ième avec son docteur Volant, Gibon 49ième avec son toy d'usine, Tartarin et Poirault 60ième, Despujols (plutôt habitué au jeep ) 67ième.

Ceux là semblent être dans le bon wagon.

Pour le Team RMA, les nouvelles sont bonnes car ils ont pris la piste ce matin, et pointaient aux alentours de la 141 ième place au CP2. Idem pour Juchault 129ième et Balloy 155ième au CP2. Croisons les doigts pour qu'ils sortent sans encombre de cette deuxième étape.

RESUME DE L'ETAPE 2

 

 

[04.01.2009 10H15 ] Le plein de vidéos

Un site internet argentin avec plein de vidéos cliquez-ici

 

[03.01.2009 09H00 ] Dakar 2009 : c'est parti

Pour les news avant Dakar cliquez ici

  Samedi 3 janvier, étape 1 : Buenos-Aires > Santa Rosa  Liaison :362 Km, Spéciale : 371 Km, Total : 733 Km 

d
                                                         
   
Beaucoup ont entendu parler de la Pampa où l'homme est réputé « rude, mais reste toujours courtois ». Cette première étape donnera l'occasion de découvrir dans la longueur ces vastes plaines. Les concurrents du Dakar n'ont jamais débuté par une spéciale aussi longue. Avec près de 400 km d'une piste roulante, peut-être la plus rapide au programme, il s'agira d'une sérieuse mise en jambes. Ce sera l'occasion pour tous d'affronter une longue journée qui règlera tous les problèmes d'adaptation au décalage horaire. 


Pour parler des gens de l'endurance TT et du rallye TT , infos de l'étape 1 :

Il semblerait que Turon Barrere est cassé son moteur sur son buggy dans les 40 premiers kms de spéciale. Malheureusement son T4 un HDJ 80 piloté par Ayala est parti en tonneau avant sa casse moteur. L'équipage est indemne mais le véhicule très abimé. A hier soir, les deux véhicules abondonneraient. Despujols continuerait seul sa route.

L'équipage RMA avec Reparat et Delaunay aurait arraché une roue avant 100 kms de spéciale. Pas de nouvelles pour eux, mais cela sent le roussi.

Vigouroux, Gibon, Sireyjol, Hardy, Balloy, Tartarin et Juchault pour les quelques pilotes d'endurance continuent leur route.

 

RESUME DE L'ETAPE 1

Moto

Petite aventure de stéphane Charlier, pour qui nous avions fait du transport de pièces sur la Transorientale

A cinq kilomètres du but !

Cette première étape aura été particulièrement difficile pour les plus expérimentés des pilotes moto, perturbés par des problèmes de pneumatiques. Elle l’aura aussi été pour le Belge Stéphane Charlier, arrêté à 5 km de l’arrivée de la spéciale, victime de soucis de moteur. Mais en Afrique comme en Amérique du sud, l’esprit de solidarité reste présent sur le Dakar. « J’arrive à rejoindre l’arrivée grâce à Pierre (Navarro) qui m’a remorqué avec une sangle que nous ont trouvé les Argentins », explique le motard.
« Je l’ai trouvé allongé sur le bord de la route, je croyais qu’il faisait une sieste mais il m’a dit qu’il pensait avoir cassé son moteur », raconte Pierre Navarro, le bon samaritain du jour. J’ai regardé mon road book et j’ai vu qu’il ne restait que 5 kms. Ça aurait été vraiment trop bête d’arrêter là. C’est aussi pour ça que je fais le Dakar, pour ses valeurs humaines. Mais je n’aurais jamais pensé me retrouver dans une situation pareille pour mon premier Dakar… »


News d'avant course cliquez ici