PROLOGUE

Châteaubriant - Laâyoune : 29/10/03 & 31/10/03.
Départ de Châteaubriant à 18h30. Le temps est pluvieux et venteux sur la majeure partie du trajet. Nous roulons à tour de rôle sans discontinuer et arrivons à Algésiras à 14h00. Embarquement immédiat à destination de Tanger pour 2h30 de trajet. Jusque là, le timing est tenu, mais le passage en douane s'avère beaucoup plus long que prévu. Un douanier nous retient pendant 2h30 : excès de zèle et ramadan obligent. Nous poursuivons la route de nuit jusqu'à Setat (aéroport de Casablanca). Après une nuit en hôtel bien méritée, nous reprenons la route à 8h00. Au programme 1100 km à 90 / 100 de moyenne. Nous arrivons enfin et sans encombre à Laâyoune.

Arrivée du Buggy - Contrôle technique : 01/11/03.
Ce matin nous avons rendez vous avec notre Buggy, arrivé par bateau au port de Laâyoune. Le ferry affiche complet : les véhicules du Shamrock sont stockés sur trois étages. Nous sommes situés au sous sol... Le temps de décharger et d'effectuer les formalités douanières, il est déjà 12h30. Nous passons au contrôle technique à 15h30 sans aucun soucis. A 20h00 : premier briefing. Nous sommes environ 400 personnes (concurrents et organisation), 32 équipage auto et 118 moto et quads. Malgré les pluies dilluviènes qui se sont abattues sur le Maroc ces jours derniers, Jean Michel SINNET, l'organisateur du Shamrock, nous promet de beaux parcours.
Photo insolite : Le port de Laâyoune, un port chargé d'histoire … (Les tempêtes sont souvent très violentes).

Le prologue : 02/11/03.
Aujourd'hui, c'est le grand jour. L'ambiance au bivouac est à l'excitation. Le prologue s'effectue en deux étapes : le matin, tour de chauffe avec reconnaissance à vue des pièges de ses 14 km ; l'après midi, le chronométrage. Côté parcours nous sommes gâtés. Le circuit est très varié et se déroule dans un environnement féérique. Nous sommes sur un plateau et suivons les véhicules dans leur descente jusqu'à un oued en eau. Les couleurs sont au rendez vous ! Nous prenons le départ à 15h51 précises. Au ¾ du prologue, suite à une mauvaise réception de saut, le véhicule mouline à l'avant. C'est sans doute un problème de transmission. Stéphane et James finissent néanmoins le prologue classés 10ème à 2,17 minutes du premier, le Mitsubishi de Misslin. Cette 10ème place nous positionne derrière les véhicules d'usine (2 Nissan Dessoude et 2 Mitsubitshi), les autres véhicule T2 ou T3 sont des semi-professionnels expérimentés. Un seul coup d'oeil en bord de route ne suffit pas à identifier précisément la panne, et la nuit tombe à vitesse grand V. De retour au bivouac, le remplacement du cardan avant droit, suivi du pont avant (eh oui !), nous occupent tous les 3 pendant 3h00, mais n'apportent aucune amélioration. C'est finalement le remplacement du cardan arrière gauche qui aura le fin mot de la panne, il est alors presque minuit… Un coup de champ, du grignotage et au lit. La course continue !

 




La première spéciale : 03/11/03.


Pour cette première l'organisation nous à concocté un circuit original de 173 Km : un mélange de pierres et pistes sablonneuses, de massifs volcaniques (montagnes russes) et de dunes dorées posées sur un reg noir (plateau rocheux), avec en supplément, la décente d'une falaise de 150 mètres de dénivelé (ambiance assurée)! La difficulté de cette étape, au-delà du pilotage, réside essentiellement dans la navigation au road book et GPS.

Le team trouve rapidement son rythme de croisière, mais après une crevaison, et un peu de jardinage (erreur de navigation) qui nous oblige à effectuer une boucle d'environ 50 Km supplémentaires, le buggy rejoint l'arrivée sans problème mécanique. Nous nous classons néanmoins 24ème au classement général.



Deuxième spéciale, les " Dunes " : 04/11/03.


Le départ de la course, à 50 km de Laâyoune, nous dévoile un horizon de dunes dorées. Ces dunes arrondies en montée tombent à pic à la verticale. Les plus hautes sont de environ 60 mètres. La spéciale consiste en deux boucles identiques de 98 km avec un arrêt obligatoire au stand de 30 minutes. Notre team est en pleine forme et réalise le parcours en 1 heure 46 minutes. Ce résultat est d'autant plus encourageant que le leader, Franck Allard, affiche un chrono de 1 heure 13 minutes. La deuxième boucle est réalisée exactement avec le même chrono. Hormis quelques séances de pelletage et une crevaison, le team ne rencontre aucun problème mécanique. A quelques kms de l'arrivée, dans un dépassement, une pierre éjectée impacte et fissure le pare-brise en plein milieu. Le pare-brise de R14 s'avère rare dans cette contrée … un bout de scotch devrait faire l'affaire pour peu que nous ne rencontrions pas d'autre pierre volante ! (photo arrivee speciale) Dernières Minutes : dans cette spéciale nous nous classons 4 ième : excellent chrono Et reprenons neuf places au général pour arriver à la 15 ième A cette heure nous n'avons pas encore les résultats du classement.

 


3ième Spéciale du "désert blanc ": 05/11/03.


Au programme du jour : deux boucles identiques de 200 km sur un terrain rocailleux parsemé d'herbe à chameaux (buttes de sables formées par le vent au pied des touffes), avec quelques zones sablonneuses. La spéciale est une nouvelle fois basée sur la navigation, mais le pilotage demande une concentration de tous les instants car le terrain est particulièrement cassant pour les véhicules. Notre team effectue sa première boucle en 3h17, la deuxième en 2h50, sans rencontrer trop de difficulté. Lors de l'inspection du buggy au bivouac, nous découvrons que notre amortisseur arrière droit est HS. Les dégâts sont tels qu'aucune réparation n'est envisageable à cette heure surtout en période de Ramadan. Nous sommes d'autant plus déçus que notre classement est très positif : partis ce matin 15ème au classement scratch, le team a fini sur cette étape en 8ième position et 13ième au général. Après réflexion, nous préférons ne pas courir l'étape de demain et de faire fabriquer la pièce par un tourneur local.

 



4 ième Spéciale de "la Plage" : 06/11/03


Ce matin, afin d'éviter de lourdes pénalités au classement général, nous prenons le départ à 9h18 sans passer par les cases des différents CP et nous rendons directement à l'arrivée. Quel dommage de ne pas pouvoir courir cette étape, la plus connue du Shamrock : une spéciale de 170 km avec une portion de 60 km en bord de plage… Vers 12h30, nous récupérons auprès du tourneur une nouvelle pièce pour notre amortisseur arrière. Le travail, digne d'un orfèvre, redonne le moral aux troupes. Confiants, nous réparons dans l'après midi et faisons des essais concluants avec le véhicule. A ce moment nous savons que nous avons toutes nos chances de finir le Shamrock. Cette journée manquée nous fait rétrograder de la 13ième à la 18ième place au général.

 

 

5ième Spéciale du "Grand Erg" : 07/11/03.


Erg : grande zone dunaire qui compose le Sahara. Cette étendue est composée de dunes (sif) et de plateaux sablonneux (gassis). L'Erg de Laâyoune s'étend sur 100 km de long par 50 de large. La spéciale évolue dans ce décor majestueux pendant 350 km. L'objectif de cette journée est de figurer au mieux au classement de la spéciale afin de remonter nos 26 heures de pénalité de la veille ! Course parfaite hormis une crevaison et la découverte d'un motard mal en point. La discipline du Rallye Raid est basée sur l'entraide et la sécurité est avant tout assurée par les concurrents. Nos efforts ont été récompensés par une 12ième place de spéciale et une 16ième au général. Encore deux places de gagnées !

 

 

 

6ième Spéciale "des Senud" : 08/11/03.


Suite aux intempéries des semaines passées, la spéciale du jour, initialement prévue dans les oueds de la région, a été annulée. Elle est remplacée par la spéciale de mardi (les dunes) mais en sens inverse, d'où les " Senud ". Les dunes que nous vous avions décrites seront donc à franchir par leur pente la plus abrupte… Cette spéciale de sable de 200 km offre deux particularités : une partie très roulante (145 km/h GPS) et des franchissements de dunes, où la vitesse moyenne est de l'ordre de 30 km/h. Notre première boucle a été réalisée en 2h15, la suivante en 1h30, grâce à une meilleure connaissance du terrain et une meilleure navigation. Cette dernière épreuve du Shamrock s'est déroulée sans soucis. Ce soir ce tracé nous fait remonter à la 14ième place au classement général grâce à une 10ième place dans la spéciale.

Résumé de notre classement par spéciale :

Prologue : 10ième
1ière étape : 24ième
2ième étape : 4ième
3ième étape : 8ième
4ième étape : 29ième
5ième étape : 12ième
6ième étape : 10ième

Classement général définitif : 14ième

 

retour