newsletters favoris contact
 
newsletter favoris contact
CARTE DE L'ETAPE


ÉTAPE 8 : TICHIT > TIDJIKJA -- Retour parcours complets

Vendredi 7 janvier 2005 Spéciale : 520 km - Liaison : 18 km Total : 538 km

Un véritable " best of ". Le menu de cette étape rassemble plusieurs portions des plus belles spéciales disputées dans la région depuis 20 ans. Les concurrents ne verront que du sable tout au long de la journée. En plus des nombreux franchissements, il y a plusieurs passes difficiles à trouver, pour lesquelles les concurrents pourraient être autorisés à utiliser les codes de déblocage du GPS. Après la montée de la passe de Nega, dont la difficulté ne cesse de s'accroître d'année en année, c'est une piste caillouteuse et sinueuse que les pilotes devront suivre pour arriver aux abords de Tidjikja.

 

COMMUNIQUE FINAL ASO

Vent de sable sur Tichit


La météo n'est décidément pas la complice la plus accommodante avec les organisateurs du rallye, qui ont été contraints d'annuler une deuxième spéciale aujourd'hui, après avoir déjà procédé à la suppression de celle prévue entre Rabat et Agadir, uniquement pour les motards. Les difficultés avaient commencé la veille puisque pour la spéciale la plus longue du rallye, les concurrents avaient commencé à souffrir du manque de visibilité sur la région, déjà bien avant que sept des neuf hélicoptères de l'organisation soient obligés de se poser pour la nuit.

Devant les problèmes prévisibles pour l'ensemble des concurrents en course, la direction avait alors décidé dans un premier temps de décaler de quelques heures le départ de l'étape 8 dont la spéciale devait être raccourcie (130 km au lieu de 520 km). Mais l'évolution espérée dans la nuit n'a pas eu lieu, la visibilité étant tout aussi faible en début de matinée. De plus, une grande partie des véhicules encore en route vers Tichit ont rencontré des problèmes de surconsommation. Dans un souci de secours aux concurrents tombés en panne sèche et devant l'impossibilité matérielle de lancer l'étape 8, une nouvelle décision a été annoncée par Etienne Lavigne, directeur de l'épreuve : la spéciale est annulée et les concurrents arrivant à Tichit dans la journée ne seront pas déclarés hors-course.

A 13h30 (heure GMT), soit au moment de la fermeture du CH arrivée,107 motos avaient été enregistrées à Tichit. Quinze d'entre elles sont arrivées après 24 h de course et encourent une pénalité d'une heure. Ceux qui se présentent à Tichit depuis ont la possibilité de prendre le départ en liaison vers Tidjikja, la seule obligation, en plus des 9 heures supplémentaires de pénalité, étant d'arriver à Tidjikja pour le départ de l'étape 9 au plus tard une demie-heure avant le départ programmé du dernier motard. Actuellement, les 107 motos qui se sont présentées avant la fermeture du CH arrivée ont pris le départ vers Tidjikja. En autos, 75 équipages sont arrivés avant 13h30, dont 8 soumis à pénalité. En camions, 35 véhicules avaient pointé, dont un sous le coup d'une pénalité.

Tout au long de la journée, le nombre de véhicules se présentant à Tichit a grimpé à 234, 39 ayant fini dans le camion balai ou déclenché leur balise de détresse, et 108 autres, tous localisés, sont encore dans le désert en route vers Tichit (point à 18h00 GMT). C'était par exemple le cas de Josep-Maria Servia, arrivé au bivouac vers 17h00 : il n'a certes plus grand espoir de figurer sur le podium à Dakar mais il poursuit le périple avec enthousiasme. Les dernières nouvelles de son coéquipier Jean-Louis Schlesser, transmises par son team manager Régis Sellier, sont en revanche pessimistes : il est sorti de l'itinéraire de la spéciale et serait dans un village entre le Fort de Gallaouiya et Atar. Ari Vatanen, qui a lui-aussi été victime d'une panne d'essence après les problèmes de transmission de la veille, a continué son chemin tracté par un camion qui lui est venu en aide.


www.dakar.fr

 

retour


Réalisation : Graphiq-web.com