newsletters favoris contact
 
newsletter favoris contact
CARTE DE L'ETAPE


 

ÉTAPE 2 : BARCELONE > GRENADE -- Retour parcours complets

Samedi 1er janvier 2005 Liaison : 919 km Total : 919 km

Après la cérémonie de présentation des pilotes sur le podium situé " Plaça de Espanya ", la caravane du Telefonica-Dakar a une première difficulté à affronter. Pas de pilotage ni de navigation au programme, pas d'épreuve sportive, mais une liaison longue et éprouvante jusqu'à Grenade. Le tracé est presque exclusivement autoroutier, à l'exception d'une sortie pour une pause-déjeuner et d'un CP à Castellon, autre cité habituée du Dakar. Chargement ou remorquage des motos et quads strictement interdit.

COMMENTAIRES

"LONGUE TRES LONGUE LIAISON DANS UN FROID DE CANARD"

Une très longue étape de liaison où après avoir perdu 3 heures à modifier les réglages moteur, nous devons faire fissa pour rejoindre Grenade.

Au bout de 10 heures de route, nous arrivons avec 4 minutes de retard donc encore une pénalité pour notre équipage. Le Dakar est une course contre la montre, dès le premier départ donné.

Premier enseignement de cette aventure :

Ne pas s'arrêter, ne pas perdre de temps et être régulier...

Vivement l'Afrique...

 

CLASSEMENT SPECIAL
CLASSEMENT GENERAL
CLASSEMENT 1ERE PARTICIPATION

-

-

-

 

COMMUNIQUE FINAL ASO

Adios Barcelona


L’année 2005 a débuté pour les pilotes par un trajet de liaison long et éprouvant de plus de 900 km entre Barcelone et Grenade. Avec, pour toute la caravane, le souvenir d’un séjour mémorable dans la capitale catalane.

Quitter Barcelone a dû constituer une épreuve bien pénible pour la plupart des concurrents engagés sur ce 27ème Telefonica-Dakar. En premier lieu parce que les quatre jours passés dans la capitale catalane, vérifications comprises, resteront comme une référence en matière de grand départ dans l’histoire du Dakar. Avec le Palau Sant Jordi, qui avait en 1992 accueilli une partie des épreuves des Jeux, le rallye a pour la première fois trouvé le moyen de s’imprégner de l’esprit de l’olympisme. La super spéciale organisée sur la plage de Castelldefels, avec ses 200 000 personnes en vedette, a confirmé l’engouement populaire que la caravane avait déjà savouré en 1987 et 1989. Le hasard s’est même mêlé à la réussite complète de cette mini-semaine, « Nani » Roma, tenant du titre à moto et recruté pour une reconversion sur quatre roues par la prestigieuse écurie Mitsubishi, contribuant par son aura du moment à gonfler le phénomène. Bref, si la sélection catalane n’avait pas perdu 3-0 dans un match « semi-amical » contre l’Argentine au Camp Nou, Barcelone aurait presque oublié le football !

Ensuite, le programme proposé aujourd’hui, après des célébrations du nouvel an plus ou moins arrosées selon les cas, n’avait rien d’alléchant pour ces amateurs de grands espaces et de liberté contraints à circuler sur un ruban d’asphalte long de 920 km. Pour autant, il existe au moins un pilote qui doit à l’heure actuelle se mordre les doigts de ne pas avoir subi ce calvaire. Certes, Denis Comte ne s’était classé qu’à la 214ème place lors de la super spéciale, mais ce piètre résultat ne lui avait tout de même pas laissé croire que l’aventure s’arrêterait si tôt. Mais en plein réveillon de la St Sylvestre, des cambrioleurs sans scrupule ont privé Denis de désert en lui dérobant non seulement son argent et ses cartes bancaires, mais surtout son passeport, indispensable sésame pour pénétrer dans l’ouest africain.

Les 462 autres véhicules ont quitté dès 9h00 du matin la Plaza de Espanya relookée aux couleurs du rallye, pour ce périple que chacun mène à sa mesure. Les premières motos sont attendues vers 18h00 à Grenade, le défilé étant prévu jusque tard dans la nuit pour les derniers camions. Le programme de demain, qui ne devrait pas bouleverser fondamentalement les classements généraux, sera moins éprouvant et se terminera sur une note heureuse : le rallye sera en Afrique.


www.dakar.fr

 

retour


Réalisation : Graphiq-web.com