newsletters favoris contact
 
newsletter favoris contact
CARTE DE L'ETAPE


ÉTAPE 11 : ATÂR > KIFFA -- Retour parcours complets

Mardi 11 janvier 2005 Liaison : 34 km - Spéciale : 656 km - Liaison : 5 km Total : 695 km

Pour célébrer dignement le départ d'Atâr et la dernière journée en Mauritanie, les pilotes ont droit à une longue spéciale de 600 km. La première moitié, en direction de Tidjikja par le pic de Bou Naga, comporte de nombreux franchissements sur un sable très mou : attention à la consommation d'essence. La piste est ensuite nouvelle, dans les vallées du massif du Tagant, traversant la superbe oasis de Ksar el Barka avant d'emprunter à nouveau le secteur très caillouteux menant jusqu'à la passe de Nega, prise cette fois-ci dans le sens de la descente. Le final de 150 km est rapide, mais les motards devront se méfier des ornières à camions creusées sur cette piste sablonneuse.

 

COMMUNIQUE FINAL ASO

En pensant à Meoni


Le Dakar 2005 vit une nouvelle journée de deuil avec le décès de Fabrizio Meoni, 47 ans, au lendemain de celui du motard espagnol Jose-Manuel Perez.

Le motard italien prenait ce matin le départ de l'étape avec la 2ème position au classement général, à un peu plus de neuf minutes de Cyril Despres. Les leaders s'étaient assez vite rejoints sur la piste, le terrain plutôt roulant facilitant, comme la veille et l'avant-veille, le regroupement des hommes de tête. Ce sont donc cinq motards qui ont passé ensemble le CP 1, la victoire d'étape se profilant alors pour Marc Coma sans changement notable au classement général.

Quelques minutes après ce ravitaillement, précisément à 10h15 au point kilométrique 184, Meoni chutait lourdement. David Frétigné, qui roulait à ce moment à ses côtés, s'est arrêté et a déclenché la balise de détresse en constatant la gravité apparente de l'état de l'Italien, déjà inconscient. L'hélicoptère médical, immédiatement prévenu, est arrivé sur les lieux à 10h36, l'équipe de secours trouvant Meoni dans une situation d'arrêt cardiaque. Après 45 minutes de massage cardiaque, les efforts des médecins se sont révélés vains. Le décès était constaté à 11h11.

Les autres motards, qui n'avaient pas été informés de l'état de leur rival, ont poursuivi la spéciale dans l'insouciance, Marc Coma signant pour l'anecdote le meilleur temps du jour. C'est à ce moment que les leaders ont appris le décès de Meoni, restant tous sans réaction sous le poids de l'annonce du drame. La vingtaine de motards présents a alors pris la route de liaison vers Kiffa, le Directeur sportif Patrick Zaniroli prenant soin de préserver le reste de la caravane de cette triste nouvelle. Les 200 kilomètres restant à parcourir, même sur goudron, pourraient en effet être dangereux pour des motards psychologiquement touchés.

Avec Fabrizio Meoni, qui s'engageait pour la 13ème fois, le Dakar perd une de ses figures historiques. Double vainqueur de l'épreuve en 2001 et 2002, il était surtout aux yeux de tous, eu égard à ses premières expériences en tant que « poireau », un des personnages les plus respectés et admirés du rallye. En quelque sorte, un des meilleurs dépositaires de l'esprit Dakar.

La course auto a été pour sa part menée par les trois véhicules de tête du classement général avec une large avance sur les autres. Alphand, « Peter » et Jutta Kleinschmidt ayant roulé ensemble pendant l'essentiel de la journée, c'est l'Allemande qui signe le meilleur temps du jour. Le tiercé de tête du classement général est inchangé, la marge du tenant du titre étant simplement légèrement réduite.

En camions, Hans Bekx remporte à Kiffa sa quatrième spéciale sur le Dakar 2005, avec 4'06'' d'avance sur Gerard De Rooy, Vladimir Tchaguine étant 3ème à 11'19''. Kabirov, 4ème à 16'24'' de Bekx, conserve la tête du classement général.


DÉCÈS – COMMUNIQUÉ DE LA DIRECTION DU RALLYE

DÉCÈS DE FABRIZIO MEONI
C'est avec une immense tristesse que le Dakar a appris ce matin le décès d'un des plus grands pilotes de rallye, Fabrizio Meoni (n° 4), survenu lors d'une chute peu après le CP1 au km 184, à 10h15 gmt pendant la 11ème étape ATAR-KIFFA.

L'hélicoptère médical de l'organisation est arrivé sur les lieux du drame à 10h36 gmt et les médecins ont tenté de réanimer le champion en procédant à un massage cardiaque pendant 45 minutes.

Malgré tout, le double vainqueur du Dakar âgé de 47 ans devait succomber à 11h11 gmt.

Fabrizio Meoni, immense figure du rallye, occupait la 2ème place du classement général moto, derrière Cyril Despres et participait à l'épreuve pour la 13ème fois.

Son corps a été ramené à Atar.

Toute la caravane du Dakar présente à sa famille, à ses amis et à ses nombreux admirateurs, ses très sincères condoléances.



www.dakar.fr

 

retour


Réalisation : Graphiq-web.com