newsletters favoris contact
 
newsletter favoris contact
CARTE DE L'ETAPE


ÉTAPE 10 : ATÂR > ATÂR -- Retour parcours complets

Lundi 10 janvier 2005 Liaison : 8 km - Spéciale : 483 km - Liaison : 8 km Total : 499 km

Il était de coutume de préparer aux concurrents une reprise en douceur après la journée de repos. Ce ne sera pas le cas cette année ! On peut même affirmer que cette spéciale en boucle est la plus dure du rallye en ce qui concerne les franchissements. Dès le début, un premier erg de 40 km étalonnera les performances, puis il faudra gravir la passe trialisante de Thaga. Une mer de sable et de nombreux cordons de dunes agrémentent la trace menant jusqu'à l'Erg El Beyyed : encore 40 km de dunes consécutives, parmi les plus dures jamais franchies par les concurrents. La partie " Retour parcours complets " sera plus facile, en plaine pendant 200 km à travers le chott Sebkhet Chemchâm.

 

COMMUNIQUE FINAL ASO

Despres prend les rênes


Sur une étape endeuillée par l'annonce du décès du motard Juan Manuel Perez (voir plus bas), accidenté lors de l'étape 6 et victime des suites de ses blessures, Cyril Despres a remporté sa première spéciale de l'année. Il prend du même coup la tête du général avec une avance intéressante sur Meoni. En autos, un nouveau festival « Mitsu » a consacré Stéphane Peterhansel qui augmente légèrement son écart sur Luc Alphand au général. 3ème victoire d'étape de Kabirov en camions.

Depuis les « vérifs » de Barcelone, Cyril Despres s'entend dire, selon les personnes qui émettent leur avis, qu'il est le favori numéro un de l'épreuve, l'adversaire le plus redoutable du plateau ou le leader naturel de l'équipe KTM. Le discours ne risque pas de changer après sa démonstration sur l'étape en boucle Atar-Atar et sa première victoire d'étape sur le rallye cette année. Parti en 7ème position, Despres a rapidement rejoint Alfie Cox et Pal-Anders Ullevalseter, avec qui il a fait une partie de la route avant de se détacher et de rejoindre au ravitaillement ses rivaux Meoni et Esteve, qui s'étaient élancés aux deux premières positions. Dès lors, le Français avait déjà creusé l'écart et a roulé sur la deuxième partie de parcours, beaucoup plus roulante, en emmenant ses deux compagnons dans sa trace.

Au total, Despres s'est confectionné un petit matelas de 9'13'' d'avance sur Meoni au classement général, soit le plus gros écart enregistré depuis le début du rallye. Ullevalseter termine pour sa part le rallye au kilomètre 410 avec une épaule cassée sur une chute.

La course autos a confirmé la tendance observée depuis l'entrée du rallye en Mauritanie, avec la domination des Mitsubishi, les deux leaders ayant encore aggravé les dégâts causés à la concurrence. D'emblée, Peterhansel et Alphand se sont livrés une course-poursuite supersonique, le tenant du titre dépassant même « Luccio » en début de spéciale et subissant le même sort dans les kilomètres suivants. Ensuite, Alphand et Peterhansel ont roulé « roue dans roue » jusqu'à la fin, ce qui donne logiquement une avance de 1'27'' à Peterhansel sur son poursuivant, qui est également son dauphin au classement général, avec 21'28'' de retard.

Si la bagarre interne à « Mitsu » semble bien vivace et libérée de toute consigne de course, les rivaux des autres constructeurs s'éloignent de plus en plus du duo de tête. Partie avec 40' de retard sur « Peter », Jutta Kleinschmidt, 3ème du classement général, accuse en fin de journée 1h10'45 sans avoir pourtant connu d'incident de course majeur. Carlos Sousa ne peut pas en dire autant puisqu'il a cédé sa 4ème place au général à Giniel De Villiers à cause d'un train avant cassé 30 kilomètres après avoir passé le CP2.

Enfin, cette étape a tout de même révélé la présence de petites ombres sur ce grand tableau rouge : le moteur d'Hiroshi Masuoka, exactement identique à ceux de « Peter » et Alphand, a cassé 100 km après le départ, alors qu'Andrea Mayer, l'assistance rapide du team, a passé l'essentiel de sa journée bloquée par une panne d'électronique. Après tout, il n'y a pas de raison pour que Dominique Serieys n'aie pas de vrais soucis de patron d'écurie.

En camions, le leader du classement général Firdaus Kabirov a remporté sa 3ème victoire d'étape sur ce Dakar, avec 16'59''d'avance sur son coéquipier chez Kamaz Vladimir Tchaguine, retardé dans la journée par une crevaison.


DÉCÈS - COMMUNIQUÉ DE LA DIRECTION DU RALLYE

C'est avec tristesse que nous avons appris ce matin le décès de José Manuel PEREZ (motard n°69), suite à l'accident dont il avait été victime dans la 7ème étape ZOUERAT-TICHIT le 6 janvier dernier.

Immédiatement pris en charge par les équipes médicales du rallye, il avait été transféré sur le bivouac de Zouerat et opéré en urgence d'un trauma abdominal grave par les chirurgiens présents sur l'épreuve.
Il avait ensuite été dirigé sur la clinique du Cap à Dakar le 6 janvier puis transféré à Alicante le 9 janvier.

José Manuel a succombé à ses blessures aujourd'hui 10 janvier 2005 à l'hôpital d'Alicante.

Il avait 41 ans et participait pour la 4ème fois à l'épreuve.

A sa famille, à ses proches, à ses amis, toute la Direction du Rallye exprime ses condoléances attristées.

www.dakar.fr

 

retour


Réalisation : Graphiq-web.com